mardi 28 juillet 2015

L'avis d'Emilie [1] Le miroir de Cassandre, Bernard Werber



Titre : Le miroir de Cassandre
Auteur : Bernard Werber
Edition : Albin Michel
Genre : Science-fiction
Nombre de pages : 628
Résumé  :
    Ses parents disparus ont voué Cassandre au malheur en la programmant à devenir voyante ! Comme l’héroïne grecque dont elle porte le nom, la jeune fille est capable de prévoir les catastrophes, et comme elle, personne ne l’écoute…
    Aux lisières d’un Paris futuriste hanté par des êtres revenus à l’état sauvage, Cassandre et ses étranges amis vont essayer de sauver un monde qui court à sa perte, menacé par la surpopulation, la pollution, les guerres, les épidémies et le terrorisme.
    Un conte-fleuve sur l'origine et la fin des temps, la destinée de l'Homme, les pièges de la fatalité et de la liberté.
   
Et vous, que feriez-vous si vous pouviez voir le futur et que personne ne vous croie ?


Un roman captivant !

    Je n'avais jamais lu de livre de Bernard Werber jusqu'au Miroir de Cassandre, et je m'attendais à quelque de chose de "sérieux", très basé sur la réflexion. Et au final, pas du tout ! On est plongés dans l'univers réaliste des SDF vivant dans des décharges, et j'ai une nouvelle fois retrouvé le thème des cobayes humains utilisés à des fins diverses et variées. Et au milieu de tout ça, on ne sait plus si le roman est de la SF ou non, car tout est décrit avec tellement de précisions qu'on y croit vraiment.
     En effet, Cassandre, la personnage principale, possède le don de "deviner" l'avenir proche. Cela pourrait être assimilé à du fantastique, mais l'auteur rend cela très crédible et finalement, on se dit que c'est possible. Cassandre est un personnage étrange, très profond, mais que j'ai de plus en plus apprécié au fil du livre. J'ai bien aimé sa façon de penser, qui nous apprend beaucoup de choses. On la suit tout le long du livre, elle, jeune fille de 17 ans aux yeux gris clair, qui cherche à savoir qui elle est. Alors qu'elle s'enfuit de son pensionnat, elle arrive par hasard dans un dépotoir où vivent quatre clochards loin d'être banals. Si au début ils la rejettent, leur devise étant "Chacun sa merde", ils finissent par l'accepter, étant elle aussi un rebut de la société, condamnée par son prénom et par une expérience nommée "Expérience 24" à être différente de tous les humains normaux. Une vraie réflexion, scientifique et psychologique, est développée derrière cela ; c'est très intéressant et instructif.
    Les personnages sont vraiment géniaux : je ne risque pas d'oublier Orlando le Baron, Kim le Marquis, Esméralda la Duchesse et Fetnat le Vicomte. Ils sont très vrais, et j'ai bien ri durant ma lecture, notamment avec le Carrosse. Les habitants du dépotoir baptisé "Rédemption" sont à la fois atypiques et réels, avec chacun leur histoire, leurs failles et leurs défauts. C'est aussi cela que j'ai beaucoup apprécié chez Bernard Werber : sa capacité à créer des personnages loin d'être des héros, presque normaux, et qui ont pourtant quelque chose en plus.
    Autour de cette histoire sont abordés de nombreux thèmes importants. Je ne pensais pas autant aimer Le Miroir de Cassandre, et pourtant c'est un véritable coup de cœur. Il n'y a rien à redire dessus ! Le livre en lui-même est un pavé, mais il se lit assez vite. Si vous êtes motivés, n'hésitez surtout pas ! Ce roman est une vraie perle.

Ma note : 20/20 


4 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas du tout ce livre, et l'auteur juste de nom. Avec une chronique comme ça, et un 20/20, tu me donnes bien envie de m'y pencher sérieusement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'avais également lu, et j'avais aussi bien aimé, même si je n'aurais pas mis 20/20 (parce que j'ai eu du mal à m'attacher à l'héroïne). Mais je te le conseille !

      Supprimer
    2. On ne dirait pas comme ça, mais les livres de Bernard Werber sont vraiment bien, il y a toujours une vraie réflexion et ce n'est pas un style lourd du tout. Avant je n'aimais pas la SF, et c'est grâce à cet auteur que je redécouvre le genre. Laisse-toi tenter !

      Supprimer
  2. Et bien, tu me donnes bien envie de le lire ! Une amie m'avait conseillé cet auteur, et j'avais prévu de lire Paradis sur Mesure, mais je pense que je vais d'abord lire celui-là, il a vraiment l'air super ! Ta chronique est très bien faite :))

    RépondreSupprimer

Parce qu'un commentaire fait toujours plaisir... :)