jeudi 13 août 2015

L'avis d'Emilie [4] Le soleil est pour toi, Jandy Nelson

Titre : Le soleil est pour toi
Auteure : Jandy Nelson
Edition : Scripto
Genre : Contemporain
Nombre de pages : 471
Résumé : Noah et Jude sont plus que frère et soeur, ils sont jumeaux, fusionnels. Sous le ciel bleu de Californie, Noah, le solitaire, dessine constamment et tombe amoureux de Brian, le garçon magnétique qui habite à côté. Tandis que Jude, l'exubérante, la casse-cou, est passionnée par la sculpture.
 Mais aujourd'hui ils ont 16 ans et ne se parlent plus. Un événement dramatique les a anéantis et leurs chemins se sont séparés. Jusqu'à ce que Jude rencontre un beau garçon écorché et insaisissable, ainsi que son mentor, un célèbre sculpteur...
  Chacun des deux jumeaux doit retrouver la moitié de vérité qui lui manque.


Un des romans les plus beaux que j’aie jamais lus.

    Acheté sur un coup de tête, Le soleil est pour toi ne mérite pas une mini-chronique. Ni une longue, d’ailleurs. Ce livre est une véritable perle.
    Tout d’abord, le titre et la couverture ne lui font pas vraiment honneur. On pourrait s’attendre à un truc cucul, alors que ce n’est pas du tout, mais alors pas du tout le cas. La romance arrive réellement à la fin ; beaucoup de thèmes sont abordés, dont, le premier, la relation entre des jumeaux fusionnels.
    Beaucoup d’auteurs ayant pour personnages principaux des jumeaux n’arrivent pas à retranscrire cette relation, mais seuls ceux qui sont jumeaux/jumelles peuvent le savoir. Étant moi-même jumelle, j’ai trouvé que la relation Noah-Jude était étonnamment bien écrite. J’ai vraiment su m’identifier à Noah : c’était moi, en mec, gay, et en plus artiste. J’ai adoré ce personnage, que j’ai largement préféré à Jude, trop impertinente et immature pour moi (au début, du moins). Ses valeurs, sa façon d’être… Je ne risque pas de l’oublier. Je ne sais même pas comment en parler. Noah était tellement humain, tellement complet… J’aurais vraiment aimé qu’il existe dans la réalité.

« Chaque fratrie de jumeaux comporte un ange et un diable. »

    L’histoire est vraiment bien : petit à petit, on découvre nos deux protagonistes, Noah et Jude, où on suit leurs parcours, leur vie, leur évolution… Je ne me suis pas ennuyée une seule fois ; j’avais juste envie de tourner les pages le plus vite possible pour avoir la suite. La trame pourrait être considérée comme banale, indigne d’intérêt ; or, c’est plutôt le contraire. Même si c’est bien la vie de Noah et Jude qui est retranscrite, il y a énormément de choses intéressantes et émouvantes.
    De plus, l’auteure a un style d’écriture particulier, que j’ai beaucoup aimé aussi. Il y a un léger côté poétique qui colle bien au caractère de Noah, et qui fait que j’ai apprécié les passages avec le point de vue interne de ce personnage. On ressent toute une palette d’émotions durant la lecture : on rit, on sourit, on est ému… J’ai été très agréablement surprise, on peut dire que je ne m’attendais pas du tout à ça.
    En outre, Le soleil est pour toi parle de nombreuses choses : l’homosexualité, la reconstruction de soi, la gémellité… C’est une véritable leçon de vie. Tous les personnages sont approfondis, j’ai adoré Guillermo, Oscar (tellement mystérieux !), Brian… Ils sont terriblement humains, et aussi j’aurais aimé qu’ils existent réellement tant je les aimés. Ils ont tous des défauts, mais c’est normal, surtout pour Oscar, qui est loin d’être un ange…

« - Tu es artiste ?
- Je suis plutôt le chaos ambulant, dit-il en s'appuyant d'une main contre le mur. Un putain de chaos ambulant. C'est toi l'artiste, mon pote. »

    On voit aussi les deux narrateurs, Noah et Jude, évoluer tout au long du livre. En effet, nous avons le point de vue de Noah à 13/14 ans, et celui de Jude à 16 ans : cela forme un léger décalage, mais c’est toujours plaisant à lire. J’ai même fini par apprécier Jude lorsque c’était elle la narratrice, elle était plus mature que la Jude dont parlait Noah, et je la comprenais assez bien. C’était juste trop mignon avec Oscar ! Et idem pour Noah et Brian… Comme je l’ai dit précédemment, la plume de l’auteure est juste magique, et j’avais vraiment l’impression d’y être.
    La fin est aussi surprenante, mais elle n’arrive pas comme une bombe ; l’auteure a semé des indices tout le long du roman. Pour une fois, je n’ai pas été « laissée sur ma faim », et j’étais triste d’avoir déjà fini ce livre, qui n’a aucun point négatif.
    Le soleil est pour toi est à lire absolument, mais pas avant au moins 14 ans, car il y a une véritable leçon de vie et certains passages pourraient choquer. Sinon, je le conseille à tous, car Noah et Jude sont VRAIMENT des jumeaux, l’auteure écrit magnifiquement bien, et les personnages sont touchants, vrais. Pour moi, c’est un énorme coup de cœur. Je ne suis absolument pas déçue ; il n’y a rien à redire, tout est parfait. L’année n’est pas encore finie, mais il y a une chose dont je suis sûre : ce livre est et restera mon coup de cœur 2015.

« Elle n'acceptera jamais. La question est officiellement réglée – sauf que pas vraiment. Elle soulève mon carnet devant elle pour plonger son regard dans celui du portrait, comme si elle attendait que l'Anglais lui adresse la parole.
- OK, lâche-t-elle. Les arbres, les étoiles, les océans. Marché conclu.
- Et le soleil, Jude.
- Bon, d'accord, dit-elle à ma grande surprise. Je te donne le soleil.
- J'ai presque tout, maintenant ! je m'écrie. T'es dingue !
- Mais moi, je l'ai lui. »


Ma note : 20/20 (si j’avais pu j’aurais mis 100/20…)


    Et voici un dernier extrait qui m’a marquée, car Jandy Nelson a réussi à exprimer quelque chose que des jumeaux fusionnels seraient bien en peine d’expliquer. Ce petit passage, je tenais à le mettre, alors le voici :

« Noah avait cessé de respirer. J'ai donc passé quelques secondes à vivre sans lui.
Pour la première fois. Même dans le ventre de notre mère, jamais nous n'avions été séparés. Terreur n'est pas un terme assez fort pour décrire ce que je ressentais. Fureur non plus. Chagrin - non. Aucun mot ne s'en approche.
Il n'était pas là. Il n'était plus avec moi. »






9 commentaires:

  1. Ce livre a également été mon gros coup de cœur 2015. Si vous voulez savoir ce que ça fait d'avoir un jumeau ou une jumelle, lisez-le ! Et même si vous ne voulez pas le savoir, je vous ordonne (même si c'est malpoli) de le lire. ^^

    RépondreSupprimer
  2. J'ai déjà vu des avis dessus et il ne me faisait que moyennement envie, mais maintenant comme vous dîtes qu'il explique très précisément la relation entre jumeaux il me fait beaucoup plus envie ! Ca m'a toujours intrigué ;-)
    Ta chronique est bien menée Emilie ! ^^
    Pauline

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il FAUT que tu le lises !! ^^ C'est le seul roman à ma connaissance (en plus de Salmacis) à bien décrire la relation entre des jumeaux.
      Merci ! :) Je voulais faire quelque chose de bien pour ce livre si génial. ^^

      Supprimer
  3. Je ne m'étais que vaguement intéressée à ce livre, et ton avis me donne sincèrement envie de le lire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu le lis, tu ne seras pas déçue (tout du moins, je l'espère). :)

      Supprimer
  4. Ta chronique est vraiment belle, et donne envie de se plonger dans cette lecture ! :) J'espère avoir l'occasion de découvrir ce roman^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il était génial ! J'espère que tu pourras le lire ! ^^

      Supprimer
  5. Ça donne trop envie de le lire !! *-* Bon, ok, j'ai seulement 13 ans, mais je pense que si je le trouve je vais contourner la règle... :P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je l'ai dit à tous, ce livre est incontournable. ^^ Oui, je pense que tu peux ! :)

      Supprimer

Parce qu'un commentaire fait toujours plaisir... :)