mercredi 9 septembre 2015

L’Enfant allemand, La Sirène, Le Gardien de phare, La Faiseuse d’anges - Camilla Läckberg [1]

    Bonjour à tous. Aujourd’hui est publiée une chronique assez particulière puisque j’ai décidé de réunir quatre livres de Camilla Läckberg. Ce sont les tomes 5 à 8 de la série de polars scandinaves mettant en scène Erica Falck et Patrik Hedström. J’aurais pu faire une chronique pour chacun, mais : 1) Je risque fortement de vous spoiler toute la série ; 2) J’ai eu la flemme de faire de longues chroniques pour ces livres (il faut bien l’avouer) ; 3) Ce serait assez inintéressant puisque ce sont des suites. Voilà donc pourquoi cette chronique va avoir une forme particulière, avec quatre mini-avis sur ces romans, et une conclusion pour toute la série. Je n’ai pas publié mes chroniques des tomes 3 et 4, car mon avis rejoignait exactement celui de Julie. Et maintenant, mes avis…




Titre : L’Enfant allemand
Edition : Actes Sud / Actes noirs
Nombre de pages : 456
Résumé : Pourquoi la mère d'Erica avait-elle conservé une médaille nazie ? Erica contacte un vieux professeur retraité à Fjällbacka pour essayer de comprendre l'histoire. Quelques jours plus tard, l'homme est assassiné. La visite d'Erica a-t-elle déclenché un processus qui gêne et qui, en tout cas, remue une vieille histoire familiale ? Patrik Hedström, en congé parental, ne va pas rester inactif.

    Une suite à la hauteur de mes attentes. Depuis le temps que je voulais lire "L'Enfant allemand", je n'ai pas été déçue, même si je m'attendais à quelque chose d'un peux plus sombre (mais ce n'est pas grave). C'est génial de retrouver Erica, Patrik, Dan, Anna, Mellberg... On voit beaucoup plus Mellberg que dans les autres tomes, d'ailleurs, j'ai apprécié et ai bien ri grâce à lui (et à Ernst, hum hum). Patrik était un peu chiant avec ses bourdes au début, mais heureusement, cela n'a pas duré. Et surtout : Erica enquête de nouveau ! J'ai adoré suivre ses recherches concernant sa mère, c'était très intéressant, car les retours en arrière en 1944 nous apprenaient des choses qui ne sont pas évoquées forcément à l'école, dont la partie sur la 2nde GM est surtout concentrée sur les pays d'ouest. La fin m’a fait trépigner et m’a laissée assez choquée. Il n'y a pas beaucoup de points négatifs : l'enquête est passionnante, on en apprend davantage sur la mère d'Erica, certains personnages sont plus approfondis... Je ne vais pas tarder à me jeter sur la suite !

Ma note : 19/20

♦♦♦
Titre : La Sirène
Edition : Actes Sud / Actes noirs
Nombre de pages : 414
Résumé : A Fjällbacka, un homme a mystérieusement disparu. Impossible de dire s'il est mort, a été enlevé ou s'est volontairement volatilisé. Trois mois plus tard,
son corps est retrouvé, fi gé dans la glace. La police découvre alors que l'un de ses proches, l'écrivain Christian Thydell, reçoit des lettres de menace depuis plus d'un an. Lui les néglige, mais son amie Erica, qui a accompagné ses débuts en littérature, craint un danger bien réel. Sans rien dire à Patrik, son compagnon, et bien qu'elle soit enceinte de jumeaux, elle décide de mener sa propre enquête. A la veille du lancement de La Sirène, le roman qui doit le consacrer, Christian reçoit une nouvelle missive : quelqu'un lui voue une haine implacable et semble déterminé à mettre ses menaces à exécution.

    Je suis ressortie de ma lecture assez choquée. Les tomes de cette série sont vraiment de mieux en mieux ! "La Sirène" est beaucoup plus sombre que les tomes précédents, avec une réflexion psychologique très poussée. Wahou, chapeau, Camilla Läckberg. Il y a beaucoup de personnages dans cette enquête, mais on s'attache à eux, et au final ils sont difficiles à oublier. C'est génial de voir Erica et Patrik enquêter, même s'ils sont chacun de leur côté. Tous les personnages sont bien approfondis, l'enquête est passionnante, haletante... Les passages en italiques étaient eux aussi très mystérieux : on se doutait assez vite de qui était le "il", mais il était impossible de faire le lien avec le reste. Et, mon Dieu, quelle fin ! Gniiiiii ! "La Sirène" va très probablement être le tome le plus marquant de la série, il n'y a rien à dire, il frôle le coup de cœur. J’ai eu beaucoup de mal à le lâcher tant le suspense était présent. On fait un tas de suppositions, on se demande quels indices l’auteure a laissé, on se rend compte qu’on est totalement à côté de la plaque… J’adore, j’adore ! A mes yeux, ce livre-ci est le meilleur des 8 tomes, pour l’instant.

Ma note : 19,5/20 

♦♦♦   
Titre : Le Gardien de phare
Edition : Actes Sud / Actes noirs
Nombre de pages : 459
Résumé : Par une nuit d’été, une femme se jette dans sa voiture. Les mains qu’elle pose sur le volant sont couvertes de sang. Avec son petit garçon sur le siège arrière, Annie s’enfuit vers le seul endroit où elle se sent en sécurité : la maison de vacances familiale, l’ancienne résidence du gardien de phare, sur l’île de Gråskär, dans l’archipel de Fjällbacka. Quelques jours plus tard, un homme est assassiné dans son appartement à Fjällbacka.
Mats Sverin venait de regagner sa ville natale, après avoir travaillé plusieurs années à Göteborg dans une association d’aide aux femmes maltraitées. Il était apprécié de tous, et pourtant, quand la police de Tanumshede commence à fouiller dans son passé, elle se heurte à un mur de secrets. Bientôt, il s’avère qu’avant de mourir Mats est allé rendre une visite nocturne à Annie, son amour de jeunesse, sur l’île de Gråskär – appelée par les gens du cru “l’île aux Esprits”, car les morts, dit-on, ne la quittent jamais et parlent aux vivants…
Erica, quant à elle, est plus que jamais sur tous les fronts. Tout en s’occupant de ses bébés jumeaux, elle enquête sur la mort de Mats, qu’elle connaissait depuis le lycée, comme Annie. Elle s’efforce aussi de soutenir sa soeur Anna, victime, à la fin de La Sirène, d’un terrible accident de voiture aux conséquences dramatiques…

Oh mon Dieu. Ce tome est génial, aussi bien que La Sirène. Le début est horrible (quel sadisme !), ce qui fait qu'on s'attache encore plus à des personnages qu'on connaît depuis le début de la série. Anna notamment m'a émue, tout comme Dan : ce qui leur est arrivé est tellement injuste. C'est agréable aussi de voir Erica enquêter de nouveau, c'est quelque chose qui a beaucoup manqué dans les tomes 2, 3, et 4. J'ai adoré les passages en italique avec Emelie, cela donnait envie d'en savoir plus, tout comme les changements réguliers de points de vue externe. L'enquête est un peu longue, mais cela ne m'a pas gênée plus que ça, et je ne me suis pas du tout ennuyée. L'histoire est prenante, on se demande quels sont les liens entre les différents points de vue, et la fin m'a laissée assez surprise. Des thèmes d'actualité sont bien mis en avant, surtout les violences faites aux femmes, et ce livre nous ouvre vraiment les yeux là-dessus. De même, l'histoire de Gråskär (vive le copié-collé) m'a passionnée, cela a rajouté un petit côté mystique très appréciable. Seul petit point négatif (et en plus je chipote) : j'aurais aimé savoir ce qu'il est advenu des enfants de Madeleine, à la fin. C'est encore une fois une excellente lecture, et la suite est prometteuse. On s'attache tellement bien aux personnages qu'il devient difficile de les quitter. Non, franchement, pour moi, c'est un tome à la hauteur des précédents.

Ma note : 19/20 


♦♦♦
Titre : La Faiseuse d’anges
Edition : Actes Sud / Actes noirs
Nombre de pages : 437 
Résumé : Pâques 1974. Sur l’île de Valö, aux abords de Fjällbacka, une famille disparaît sans laisser de traces. La table du dîner est soigneusement dressée, mais tous se sont volatilisés, à l’exception de la fillette d’un an et demi, Ebba. Sont-ils victimes d’un crime ou sont-ils tous partis de leur plein gré ? L’énigme ne sera jamais résolue. Des années plus tard, Ebba revient sur l’île et s’installe dans la maison familiale avec son mari. Les vieux secrets de la propriété ne vont pas tarder à ressurgir…

   C'est un très bon livre, mais je l'ai moins aimé que les 3 précédents. Peut-être est-ce parce que j'ai eu moins de temps libre pour lire, mais en tout cas, j'ai été moins passionnée par l'histoire. Le mystère de l'île de Valö donne vraiment envie de savoir la suite, cependant l'enquête piétine, le côté politique ne m’a pas vraiment intéressée, et l'auteure sème très - trop ? - peu d'indices, c'est dommage. La fin m'a un peu déçue aussi : je m'attendais à un autre dénouement, quelque chose de moins énorme et surprenant, peut-être. Malgré cela, j'ai bien aimé quand même, car on en apprend plus sur Gösta, sur son passé (en tant que flic, mais aussi son passé avec sa défunte femme). D'ailleurs, en parlant de cela, j'aurais aimé voir davantage Martin et Paula... C'est une lecture très appréciable, mais il manque des choses. Erica enquête encore, c'est bien, et j'ai bien aimé ses petites disputes avec Patrik, ça change un peu. ^^ De même, la toute dernière page m’a bien plu, elle m’a fait sourire et a résout quelque chose qui était apparu durant les retours en arrière du livre et que j’avais complètement oublié ; comme quoi l’auteure pense à tout ! J’ai quand même hâte que le tome 9 sorte en français, car j’aimerais bien voir l’évolution d’Anna et Dan, ainsi que celle du couple Martin-Pia. Les personnages principaux sont vraiment attachants.

Ma note : 16,5/20

♦♦♦

Mon avis sur toute la série : J’ai découvert la série « Erica Falck & Patrik Hedström » de la célèbre Camilla Läckberg complètement par hasard, et j’ai dévoré les 8 livres pendant ces vacances d’été. Cela a été une très bonne découverte qui m’a convertie aux polars scandinaves. Les personnages principaux sont vraiment très attachants, toujours plus creusés au fil des tomes. De même, découvrir la petite ville de Fjällbacka est très agréable. J’en ai appris beaucoup sur la Suède, qui m’a l’air d’être un beau pays. L’auteure écrit très bien et sait manier le suspense à la perfection, et seul Le Tailleur de pierre m’a un peu déçue. Le seul truc dommage avec Camilla Läckberg, c’est que les personnages secondaires ne sont évoqués que dans une seule histoire à la fois, et après ils partent aux oubliettes. Mes tomes préférés sont le 2 et le 6 : Le Prédicateur, et La Sirène. Ah là là, vivement que le tome 9 sorte ! Je ne risque pas d’oublier de sitôt les membres du commissariat de Tanumshede : Patrik, Gösta, Annika, Paula, Mellberg (et son nid de cheveux), Martin, Ernst le chien ; ainsi qu’Erica, évidemment, Anna, Dan, Kristina, et les enfants. Si vous avez envie de vous lancer dans les polars, je vous conseille très fortement les livres de Camilla Läckberg, dont voici ci-dessous un petit récap des tomes dans l’ordre.
1.      La Princesse des glaces (Mon avis)
2.      Le Prédicateur (Mon avis)
3.      Le Tailleur de pierre (L’avis de Julie)
4.      L’Oiseau de mauvais augure (L’avis de Julie)
5.      L’Enfant allemand
6.      La Sirène
7.      Le Gardien de phare
8.      La Faiseuse d’anges

6 commentaires:

  1. Contente de voir que c'est toujours aussi bien, même si ça descend un peu pour La Faiseuse d’anges ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu pourras lire cette série. ^^ J'ai surtout été déçue par le 3, mais tous les autres sont géniaux.

      Supprimer
  2. Je me réjouis de lire cette saga, surtout que le premier tome est dans ma PAL :D

    RépondreSupprimer
  3. Il faut absolument que je lise cette saga x) Bon je n'ai lu que la conclusion vu que je ne vais courir le risque d'être spoilée mais cet article est génial voilà x)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il le faut ! En plus, cette saga a été adaptée en série télé, qui est passée sur France 3 en 2013. Trop deg d'avoir raté ça. x) Merci !

      Supprimer

Parce qu'un commentaire fait toujours plaisir... :)