mercredi 16 septembre 2015

Outlander, livre I : Le chardon et le tartan - Diana Gabaldon [1]


Série : Outlander
Titre : Le chardon et le tartan
Tome : 1
Auteure : Diana Gabaldon
Edition : J’ai lu
Genre : Historique
Nombre de pages : 854
Résumé : 1945. Claire, jeune infirmière, retrouve son mari Frank Randall dans un village écossais pour une seconde lune de miel - la première a été interrompue par la guerre. Alors qu'elle se promène dans la lande, elle découvre un ancien site mégalithique où les villageoises se réunissent en secret pour célébrer d'étranges rites. Fascinée, elle s'approche d'un grand menhir fendu... et se volatilise.
Quand elle reprend conscience, elle est entourée d'hommes costumés qui se livrent bataille. Et curieusement, l'un des combattants est le sosie de son mari... A sa grande stupeur, elle comprend bientôt qu'elle est propulsée... en l'an de grâce 1743 ! Période troublée s'il en fut : l'Écosse, occupée par les Anglais, est à feu et à sang...

Une très bonne lecture un peu longuette par moments.

    Déjà, je tiens à remercier Marich de S’évader pour m’avoir prêté ce livre. ♥
    Avant que Marich m’en parle, je n’avais aucune idée de l’existence du phénomène Outlander. Le résumé est accrocheur, c’est donc avec plaisir que je me suis lancée dans cette lecture.
    Nous suivons donc Claire, une jeune femme de 27 ans qui a été infirmière durant la guerre (qui vient de se terminer). Claire est mariée à Frank Randall, un historien passionné par ses origines. Comme le dit le résumé, ils sont en Ecosse, dans un petit village près d’un site étrange : Craigh na Dun, qui est en fait une sorte de cercle de menhirs. Le début est assez dépourvu d’actions, mais on apprend assez vite à connaître Claire, un personnage haut en couleur, bien approfondi, avec du caractère et qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. On s’attache assez vite à elle, c’est agréable. Puis il y a Frank, que j’ai bien aimé aussi, même si finalement on le voit assez peu. L’auteure prend bien le temps de poser le décor de l’histoire ; cela ne m’a pas gênée plus que ça.
    Et, un jour, Claire découvre avec un vieux professeur le site de Craigh na Dun, et elle décide d’y revenir avec Frank, son mari, pour lui montrer le lieu. Ils y vont en pleine nuit, et voient alors des femmes du village exécuter d’étranges rituels autour des menhirs. Le lendemain, Claire y retourne une nouvelle fois, et se rapproche des pierres. A un moment, elle entend une sorte de hurlement, elle se rapproche d’un menhir, et elle disparaît… Pour atterrir en plein combat entre Highlanders et Anglais, en 1743. Le premier homme qu’elle voit ressemble trait pour trait à son mari, et pour cause : il s’agit de Jonathan Randall, un capitaine Anglais et ancêtre de Frank. Sauf qu’il n’a pas des attentions bienveillantes, et c’est là qu’interviennent les Highlanders, qui suspectent Claire d’être une espionne anglaise.
    Je n’en dis pas plus sur l’histoire. Celle-ci est vraiment originale, et intéressante, surtout : on en apprend beaucoup sur l’Ecosse au XVIIIème siècle sans avoir une avalanche de détails, c’est agréable. J’ai réussi à me paumer quelques fois, mais c’était surtout parce que je n’étais pas très attentive. On découvre beaucoup de choses au fil de la lecture sur l’histoire de l’Ecosse et de l’Angleterre, et ça donne envie de creuser le sujet. Par contre, ladite histoire m’a énormément fait penser à une saga fantasy que j’aime beaucoup : Filles de Lune, d’Elisabeth Tremblay. Ce n’est pas négatif, mais il y avait beaucoup de choses en commun entre Filles de Lune et Outlander : le passage vers une autre « dimension » grâce à une construction en pierre, la ressemblance entre Naïla de FDL et Claire… Cela a fait un peu bizarre. Ce n’est pas très intéressant, mais je tenais quand même à le dire.
    Ensuite, il y a Jamie, un Highlander que Claire, grâce à ses talents d’infirmière, a pu soigner. Ah là là, Jamie. Il était très bien approfondi et vraiment attachant, avec une histoire très bien creusée et réaliste. J’ai adoré son caractère, sa loyauté, sa tête de mule… Presque comme Alix de Filles de Lune ! C’était tellement mignon avec Claire, des fois, même si j’aurais aimé plus de passages entre eux avant que tout se précipite. Jamie est le genre de personnage masculin qui fait rêver, même s’il n’est pas aussi bien que Reyes de Charley Davidson (♥) ou Alix de Filles de Lune. Je l’ai surtout préféré lors de sa dispute de 3 pages avec Claire, c’était génial (oui, je sais…). Non, franchement, sans lui, j’aurais beaucoup moins aimé Outlander.

« C’est difficile à expliquer, poursuivit-il. Je crois qu’on a tous en nous un petit espace qui n’appartient qu’à nous, comme une forteresse, notre refuge le plus intime. C’est peut-être notre âme, cette chose qui fait qu’on est soi-même et personne d’autre. C’est un endroit qu’on ne montre à personne, sauf parfois à quelqu’un qu’on aime beaucoup.
Sa main lâcha la mienne et il ferma les yeux.
    A présent… C’est comme si ma forteresse avait volé en éclats sous des coups de canon. Il ne reste rien que des cendres et une charpente calcinée. Et la petite créature qui y vivait se retrouve nue, tremblante de peur, essayant de se cacher sous un brin d’herbe, une feuille… mais elle n’y parvient pas. »

    Les personnages étaient tous très bien approfondis, même les secondaires. J’ai apprécié les membres du clan MacKenzie, notamment les frères Dougal et Colum, sur lesquels j’ai vraiment envie d’avoir plus d’informations. Le style de l’auteure est net, précis, elle sait comment instaurer la tension et nous faire frissonner, notamment dans les passages où le capitaine Jonathan Randall était présent. Cela prend aux tripes, et dans ces moments-là, on n’a qu’une envie : tourner les pages le plus vite possible ! C’était vraiment génial.
    Cependant, le point négatif réside dans les longueurs. En effet, plusieurs fois, il y a eu des passages assez mous, sans aucune action, et à force c’était lassant. Il y a certains moments où j’ai eu du mal à accrocher, notamment les 100 premières pages. Ce n’est pas dû au style de l’auteure, juste aux descriptions parfois trop longues. J’ai aussi peur que la suite me déçoive, car la fin ne m’a pas trop plue… En contrepartie, certains passages m’ont vraiment passionnée et je les ai trouvés très bien écrits (c’étaient ceux avec Jamie, et aussi les altercations avec Randall, il faut bien l’avouer).

    En conclusion, ce tome 1 d’Outlander est une très bonne lecture. La plongée dans le passé est passionnante et instructive, l’histoire d’amour géniale… Le style de Diana Gabaldon est plaisant à lire, et elle a créé des personnages attachants et bien approfondis. Malgré cela, quelques longueurs m’ont un peu rebutée, et j’ai peur d’être déçue par la suite… Ce livre reste quand même une très bonne découverte, je le conseille.

10 commentaires:

  1. J'ai ce roman dans ma liseuse : j'ai hâte de le lire ! :) Par contre, j'espère aimer plus que pour Filles de lune qui avait été une grosse déception pour ma part :(
    Soit, ton avis donne tout de même super envie, comme toutes les autres choniques :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il vaut le coup ! Ah, mince... Qu'est-ce qui t'avais déplu dans Filles de Lune ? C'est vrai que le début est d'une longueur...
      J'espère qu'il te plaira. :)

      Supprimer
  2. J'ai trèèèèèèès envie de regarder la série mais j'aimerais bien lire le livre avant sauf que ses 800 pages me font très peur et j'ai toujours du mal avec ce genre de livres. Je ne sais pas pourquoi mais je n'arrive pas à totalement rentrer dedans et j'ai beaucoup de mal à comprendre, d'ailleurs je n'ai toujours pas compris pourquoi j'aime autant la série-télé Game of Thrones xD J'avais testé parce que tout le monde en parlait mais j'étais sûre de ne pas accrocher, et c'est pourtant ma série préférée maintenant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te conseille de lire le livre avant la série, je pense que ça passera mieux. J'avais moi aussi ce genre d'aprioris, mais franchement, ça se lit assez vite, et on passe un bon moment.
      Haha. ^^

      Supprimer
  3. j'avoue que j'ai les romans depuis des années mais j'avais eu un peu de mal à me motiver du au nombre de pages lol. Il faudrait vraiment que je m'y mette, je n'en entends que du bien !

    RépondreSupprimer
  4. Ce livre est une TUE-RIE! Super contente que tu aie aimé! Ouiii Jamiiiiiiiiiiiie ( mon personnage masculin préféré de tous les temps). Mais c’est vrai que le début est très très chiant, mais après c'est juste magique!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est en effet une très bonne série. ^^ Mais Jamie ne surpasse pas Reyes ! Bah, le début allait encore... J'ai connu pire !

      Supprimer
  5. Un livre qui a reçu beaucoup d'éloge, et qui me tente beaucoup je dois le dire :p Mais je pense le lire dans quelques années, pas tout de suite en tout cas^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vraiment bien. :) D'accord, c'est comme tu le sens. J'espère qu'il te plaira quand tu le liras. ;)

      Supprimer

Parce qu'un commentaire fait toujours plaisir... :)