mardi 8 septembre 2015

Tes mots sur mes lèvres - Katja Millay

Titre : Tes mots sur mes lèvres
Auteure : Katja Millay
Edition : Territoires
Nombre de pages : 501
Résumé : Je m’appelle Nastya.
Voilà 452 jours que je ne parle plus. A personne.
Depuis que quelqu’un m’a volé ma vie et ma seule passion.

Dans mon nouveau lycée, personne ne sait qui je suis et tout le monde me fuit.
Sauf Josh Bennet.

Il est toujours seul comme moi.
Un jour, il me parle.
Et ma vie change.
Encore une fois…

Un coup de cœur qui se perpétue.

    Je crois que c’est la quatrième fois que je relis ce livre. Il avait été mon gros coup de cœur 2014, et je ne me suis donc pas lassée de le relire. Evidemment, je connaissais la fin, le pourquoi du comment, mais je vais m’efforcer, dans cette chronique, de faire comme si c’était la première fois que je le lisais.
    Dès le début, le résumé m’a attirée. Je me suis dit « l’histoire a l’air original, surtout avec un personnage principal qui ne parle pas, et en plus il y a une histoire d’amour, etc ». Et je n’ai pas été déçue ! Dans les premières pages, on suit Nastya, une jeune fille de 17 ans, presque 18, qui va s’inscrire au lycée avec sa tante. On sait qu’elle a vécu quelque chose d’horrible qui l’a brisée, l’a forcée à s’éloigner de ses parents qu’elle ne supporte plus, mais quoi ? Telle est la question… Nastya a un fort caractère : elle s’habille comme une fille facile, pour être polie : vêtements moulants, escarpins, beaucoup de maquillage… Cela ne m’a pas gênée. Pourquoi ? Parce qu’on voit qu’elle ne prend pas plaisir à porter ces fringues. Elle le fait pour repousser les gens, pour qu’ils aient peur d’elle et la laissent tranquille. De même, elle n’hésite pas à se moquer d’un bad boy qui, on l’apprendra plus tard, se nomme Drew.
    Ainsi, on entre dans le vif du sujet dès les premières lignes, et on ne peut s’empêcher de se demander ce qui est arrivé à Nastya pour qu’elle soit comme ça. De plus, les quelques phrases qui débutent les chapitres avec le point de vue de Nastya sont très énigmatiques et nous donnent envie de savoir la suite…
    Parallèlement, le jour de la rentrée des classes, on suit le point de vue (interne : il y a en fait deux points de vue dans le livre, celui de Nastya et celui de…) Josh. Il est en retard, mais il prend quand même le temps de s’occuper de son grand-père, qui, on le devine, est malade. Où sont ses parents ? On l’apprend plus tard dans le livre, mais je ne dirai rien. Josh a lui aussi un fort caractère, même s’il est très asocial. Son seul ami est ce fameux Drew, que j’ai cité plus haut, et encore : ils ne se voient qu’en dehors du lycée. Josh est passionné par la menuiserie, et j’ai trouvé cela très intéressant – et passionnant. Il travaille le bois chez lui, dans son garage, et suit un atelier menuiserie au lycée (apparemment des ateliers de ce genre se font dans les lycées en Floride). Même si je suis archi-nulle dans tout ce qui est bricolage, suivre le point de vue d’un passionné tel que Josh ne m’a pas du tout gênée, au contraire : ça change un peu ! De surcroît quand on suit aussi les pensées de Josh, qui vagabondent. Il se demande qui est la nouvelle, cette fille qui s’habille tout en noir avec une tonne de maquillage et qui ne parle pas, entre autres. (Vous aurez compris qui est cette fille…) Mais il pense aussi à son grand-père, à ses parents… Au final, Josh est un personnage qui se révèle très profond, et j’ai vraiment adoré suivre son point de vue.
    Et encore parallèlement, on retrouve Nastya, toujours aussi mystérieuse. Elle évite tout le monde au lycée, même si beaucoup de garçons lui font des avances, dont Drew, qui refuse de la lâcher. Au fur et à mesure du livre se construit une belle amitié entre ces deux-là, et on en apprend plus sur Drew, qui n’est pas aussi débile qu’il en a l’air. Un soir, alors qu’elle court (parce que Nastya adore courir), elle se rend, sans trop savoir pourquoi, dans le garage de Josh. Et à partir de là tout change…
    Voilà ! Je ne vais pas vous raconter plus l’histoire parce que bon, voilà. Même si au final il ne se passe pas grand-chose au niveau des actions dans ce livre, je ne me suis pas du tout ennuyée ! Parce qu’avec les deux points de vue on voit la relation de Josh et Nastya évoluer, et on voit aussi d’autres personnages comme Clay, qui aime dessiner, qui sont très approfondis. Drew, ce coureur de jupons, est toujours présent, et on finit par l’apprécier à cause de son caractère et sa personnalité qui se révèle très complexe.
    Ensuite, l’auteure écrit très bien. Certes, que ce soit avec Josh ou Nastya, beaucoup de mots sont contractés (« j’ai pas », « je veux pas »…), mais justement : on est vraiment dans la tête des personnages, et j’ai adoré. Petit à petit, on en apprend plus sur Nastya, jusqu’à une bombe. Son histoire m’a beaucoup émue et choquée, ce qui m’a permis de la comprendre et davantage l’apprécier, même si elle peut paraître égoïste et égocentrique. Nastya est un personnage que j’ai beaucoup apprécié, même si mon préféré reste Josh. J’ai également adoré les suivre au lycée, avec les cours de Mlle McAllister, l’atelier menuiserie, etc. C’était passionnant et cela m’a fait rêver, surtout quand je vois mon lycée.

« Le monde devrait être plein de Josh Bennett. »

    C’est Nastya qui a pensé cela, et elle a tout à fait raison. Josh est à la fois fort et fragile, courageux et un peu lâche de peur de souffrir à nouveau. Mais avant tout, il est bon, gentil et adorable, il veut toujours faire plaisir aux autres mais ne se laisse pas démonter. Qui ne rêve pas de cela ? J’aimerais tellement connaître quelqu’un comme Josh Bennett. *instant déprime*
    Bref, même si je l’ai déjà évoquée, je suis obligée d’approfondir un peu plus : l’histoire d’amour est absolument géniale. Suivre Josh et Nastya était vraiment agréable tellement ils sont adorables et mignons, tous les deux, même si leur relation connait des hauts et des bas. Certes, ce n’est pas la plus belle histoire que j’aie jamais lu, mais elle figure dans le top 10 ! Suivre ces deux personnes brisées par la vie était passionnant.
    Enfin, c’est une lecture dont on ne sort pas indemne. Le parcours de Nastya est réellement choquant et très triste, de même que sa volonté de se briser et de tout abandonner. Vous l’aurez compris, ce n’est pas un livre où tout est rose. Cependant, ce n’est pas non plus une histoire ultra déprimante, parce qu’on rit et sourit beaucoup durant la lecture.

    Ainsi (oui, c’est enfin fini), ce livre reste (et restera) un coup de cœur. Les personnages sont très attachants et très profonds, l’auteure écrit vraiment bien, l’histoire et l’histoire d’amour sont géniales, et le message passe facilement. Je vous le conseille de tout cœur, vous ne serez pas déçus !

8 commentaires:

  1. Waoh ! Je ne connaissais pas du tout mais tu donnes envie ^^ d'autant plus que c'est la 4 ème fois que tu le lis ! =)

    Camille :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Contente que ce soit le cas ! Je ne m'en lasse pas.

      Supprimer
  2. Je l'ai dans ma liseuse et je dois le lire en LC au mois d'octobre : j'espère aimer car en général, les livres à succès, me déçoivent ..
    On verra !
    En tout cas, tu donnes vraiment envie :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas tellement un livre à succès : au contraire, je le trouve assez méconnu. J'espère que tu vas quand même aimer !

      Supprimer
  3. Outlander est devenu ma religion *-* Trop dommage que vous n'ayez pas apprécié Ma raison de vivre, j'vais adoré! La nuit des temps est super! J'espère que vous avez passé une bonne semaine du coup x)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu t'es gourée d'article je crois. :p Je lirai Outlander plus tard, pour l'instant je n'ai pas du tout envie. L'avis d'Emilie paraîtra bientôt concernant "Ma raison de vivre".

      Supprimer
  4. Wa, il a l'air super dis donc ! *-* J'essayerai de le trouver.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut que tu le lises ! J'espère que tu pourras te le procurer.

      Supprimer

Parce qu'un commentaire fait toujours plaisir... :)