jeudi 29 octobre 2015

All Souls, tome 1 : Le livre perdu des sortilèges - Deborah Harkness


Série : All Souls, tome 1
Titre : Le livre perdu des sortilèges
Auteure : Deborah Harkness
Edition : Calmann-lévy / Orbit
Genre : Fantastique
Nombre de pages : 517
Résumé : Diana Bishop est la dernière d’une longue lignée de sorcières, mais elle a renoncé depuis longtemps à son héritage familial pour privilégier ses recherches universitaires, une vie simple et ordinaire. Jusqu’au jour où elle emprunte un manuscrit alchimique : l’Ashmole 782. Elle ignore alors qu’elle vient de réveiller un ancien et terrible secret, et que tous – démons, sorcières et vampires – le convoitent ardemment. Parmi eux, Matthew Clairmont, un vampire aussi redoutable qu’énigmatique. Un tueur, lui a-t-on dit. Diana se retrouve au cœur de la tourmente, entre un manuscrit maudit et un amour impossible.

Un roman qui m’a totalement charmée !

    Le livre perdu des sortilèges était dans mes envies Booknode depuis quelques temps, donc quand je l’ai vu à la médiathèque du coin, je n’ai pas hésité. C’est une grosse brique et c’est écrit petit dedans, mais j’ai quand même réussi à le lire en 4 jours. J’avais un peu peur d’être déçue, n’ayant pas lu de fantastique pur et dur depuis plusieurs semaines, mais au final, ma lecture a frôlé le coup de cœur.
   L’histoire (une grosse partie en tout cas), se déroule à Oxford, de nos jours. Diana Bishop est une universitaire et historienne américaine d’environ 30 ans spécialisée dans l’alchimie. C’est aussi une sorcière, la dernière de la puissante lignée des Bishop, mais depuis ses 7 ans, à la mort de ses parents, elle renie – ou essaye de renier – totalement la magie, essayant de l’utiliser le moins souvent possible. Elle passe ses journées dans une bibliothèque d’Oxford, la Bodléienne, pour ses recherches sur l’alchimie. Un jour, elle demande en consultation un ancien manuscrit, l’Ashmole 782. Elle sent tout de suite qu’il est différent, mais rien ne la frappe réellement, et après s’en être servie pour son travail, elle le rend à la bibliothèque. Cependant, le jour suivant, de nombreuses créatures (ici, des démons, des sorcières et des vampires) font leur apparition dans la bibliothèque, attirées par le fameux manuscrit redécouvert par Diana. Parmi ces créatures figure le professeur Matthew Clairmont, qui s’intéressait à l’Ashmole 782 depuis de nombreuses années. Matthew est aussi un vampire respecté et craint par beaucoup. Il s’intéresse aussitôt à Diana, car le manuscrit était perdu et introuvable depuis des dizaines et des dizaines d’années, et elle seule semble avoir pu le consulter. Sauf que Matthew est loin d’être le seul à convoiter l’ancien ouvrage, et tout cela met Diana en danger.

"Au commencement étaient l'absence et le désir.
Au commencement étaient le sang et la peur.
Au commencement était le livre perdu des sortilèges."

    Voilà en gros pour l’histoire ; je ne vais pas en dire plus pour ne pas spoiler. J’ai un peu de mal à m’organiser, alors c’est normal si mon avis fait un peu fouillis.
    Tout d’abord, j’ai adoré l’univers du Livre perdu des sortilèges. Très réaliste, l’ambiance à Oxford avait un petit côté sombre et gothique qui m’a beaucoup plu, surtout à cette période de l’année. Le fantastique, avec sorcières, vampires et démons a bien renforcé cela ; ce genre m’avait manqué. J’ai trouvé que Deborah Harkness a parfaitement réinventé ces créatures de la nuit : les vampires et les démons notamment sont bien approfondis, davantage que ce à quoi je suis habituée. Finis les gros clichés ! Par exemple, même si les vampires boivent toujours du sang, ici, ils n’ont pas de crocs par exemple, et peuvent sortir le jour. Ce n’est peut-être pas grand-chose, mais j’ai apprécié que l’auteure tourne tout à sa façon et se réapproprie les vampires et les démons, des êtres pourtant bien connus.
    En outre, toujours avec l’originalité, le personnage de Diana est très plaisant à suivre. Le fait qu’elle sache qu’elle soit sorcière mais qu’elle renie tout de même sa magie est nouveau pour moi, elle est aussi très attachante, avec ses qualités et ses défauts, ses failles et ses faiblesses. Elle est bien approfondie, pas agaçante à mes yeux : elle ne se laisse pas marcher sur les pieds mais ne se comporte pas comme une garce qu’on a envie de claquer toutes les 2 pages non plus. Idem avec Matthew, le fameux vampire. C’est clair que sans lui, ma lecture aurait été beaucoup moins plaisante. Car Matthew est séducteur, sûr de lui, surprotecteur, puissant, parfois violent (mes passages préférés (je sais, je sais)), mais aussi doux et attentionné dans certaines circonstances, avec un passé, une histoire particuliers. De même pour les personnages secondaires : Ysabeau, Marthe, Marcus, Miriam, ainsi que les tantes de Diana, Sarah et Emily, sont eux aussi bien creusés, et c’est agréable à lire.
     Venons-en tout de suite à l’histoire d’amour, qui est encore un gros point positif. Ce qui m’a plu, c’est que la romance était différente de ce que j’ai l’habitude de lire. Matthew et Diana ne se sont pas sautés dessus dès le début et ne se sont pas tournés autour de façon trop poussée, au contraire, c’est allé assez doucement. Cela peut déplaire, mais ce n’a pas été mon cas. Beaucoup de passages entre les deux étaient justes géniaux, bien écrits, et m’ont fait frissonner tant la tension pouvait être forte ; c’était vraiment addictif. De même, le fait que nos deux protagonistes continuent à se vouvoyer même à un stade avancé de leur relation ne m’a pas gênée plus que ça, j’ai trouvé que c’était approprié, car cela ne l’aurait « pas fait » s’ils se tutoyaient trop tôt, je trouve. Après, c’est mon avis personnel, tout dépend du point de vue. En tout cas, cette histoire d’amour m’a vraiment conquise : c’est agréable d’avoir, pour une fois, des personnages charismatiques et bien approfondis qui s’aiment et ne sont pas du genre « je t’aime moi non plus ». Je pense que si je l’avais lu à un autre moment, cela m’aurait peut-être déplu, mais heureusement cela n’a pas été le cas, et je suis satisfaite de ce côté-là, il n’y a rien à dire.

"Avec cette bague, je t'épouse, et avec mon corps, je t'honore, (Puis il enleva la bague et la glissa à mon index jusqu'à l'index jusqu'à la deuxième phalange.) Et avec tous les biens que je possède en ce monde, je te comble. (Il sauta mon majeur et la mit à mon annulaire.) Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. (Il leva ma main à ses lèvres et la baisa sans me quitter des yeux.) Amen."

    L’auteure nous embarque vite dans son histoire, écrite avec le point de vue interne de Diana, entrecoupé parfois (mais rarement) d’un point de vue externe/interne de Matthew. Le dosage était parfait : un peu plus du PDV de Matthew, et je n’aurais pas aimé, j’ai une grosse préférence pour les PDV internes.
    En outre, les références à l’alchimie (la spécialité de Diana) et l’évolution (davantage le domaine de Matthew) ont été très plaisantes aussi. Je ne suis pas scientifique mais j’aime bien la physique, et j’ai trouvé très intéressant que l’auteure approfondisse un peu le sujet de l’alchimie, sans en faire trop non plus. J’ai appris pas mal de choses qui peuvent toujours êtres utiles, comme par exemple les noces chymiques (c’était écrit comme ça dans le livre), qui aboutissent à la pierre philosophale (comment ne pas penser au tome 1 de Harry Potter ?). Idem pour l’évolution, où l’œuvre de Charles Darwin, De l’origine des espèces a été évoquée. Là, comment ne pas penser au groupe de metal symphonique finlandais Nightwish et à son dernier album Endless Forms Most Beautiful, entièrement basé sur l’évolution et la théorie de Charles Darwin ? J’ai vraiment adoré en apprendre davantage là-dessus, c’était passionnant, et pas compliqué du tout à comprendre. En plus, quelque chose dans un livre qui fait énormément penser à Nightwish, quoi ! C’était inespéré.
    Vous devez vous demander pourquoi Le livre perdu des sortilèges n’a pas été un coup de cœur, avec une chronique si élogieuse. Comme je l’ai dit précédemment, le coup de cœur a été frôlé. Mais il y a une chose qui m’a un peu chiffonnée : le manque de description des actions. J’ai été paumée à plusieurs reprises à cause de cela, car l’enchaînement des actions (désolée pour la répétition) n’était pas assez approfondi. Ce n’est presque rien, mais c’est tellement dommage, car il ne manquait que ça pour avoir un coup de cœur !
    Cependant, n’allez pas croire que le style de Deborah Harkness est mauvais, car ce n’est pas le cas. Certes, pour les descriptions, peut mieux faire. Mais au moins, on sentait vraiment que le style n’était pas « enfantin », avec de très gros guillemets ; pour citer une Booknaute, il y a une réelle maturité dans la plume de Deborah Harkness, ce qui fait que ce roman est loin d’être du Young Adult. C’est agréable de lire un live aussi bien écrit et documenté, avec des passages qui font frissonner, cela faisait longtemps. J’ai déjà lu mieux, mais tout de même, l’auteure se démarque.
    J’ai essayé de trouver une musique pour aller avec Le livre perdu des sortilèges… mais je n’en ai pas trouvée. J’aurais pu mettre une musique de Nightwish tirée d’Endless Forms Most Beautiful, mais aucune ne collait vraiment… Du coup, je me rabats sur une musique d’un compositeur australien, Peter Gundry : Invocation. Elle va assez bien avec l’univers, je trouve, et puis je l’aime bien, ça change du metal. Vous pouvez me dire ce que vous en pensez en commentaire. :)

    En conclusion, ce tome 1 de All Souls est une excellente lecture dont je sors satisfaite et charmée. J’ai très vite été happée par l’histoire, l’univers m’a plu, tout comme les personnages, bien approfondis. L’histoire d’amour entre Diana et Matthew a été agréable à suivre, n’allant ni trop vite, ni trop lentement. C’est avec plaisir que j’ai redécouvert le fantastique ; le style de l’auteure n’est pas mal du tout, les références scientifiques sont intéressantes. Le seul bémol est le manque de description des actions ; s’il n’y avait pas eu cela, cette lecture aurait pu être un coup de cœur. En tout cas, c’est un livre que je recommande, surtout à cette période de l’année. Il vaut le coup !

                   
Et en bonus, la pochette de l’album Endless Forms Most Beautiful de Nightwish, sorti début 2015.

30 commentaires:

  1. Il me reste une cinquantaine de pages, et je pense que ce livre sera seulement une bonne ou très bonne lecture. Je n'ai pas réussi à vraiment accrocher à l'histoire d'amour, même si le monde fantastique est très bien décrit. Dommage qu'il y ait aussi des longueurs, et des éléments scientifiques que je n'ai pas compris.
    Par contre, Nightwish ! Ce livre m'a vraiment fait penser à ce groupe. Et la pochette de EFMB est magnifique. ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien ce que je pensais, ce genre d'histoire n'est pas trop ton genre. ;) Les longueurs ne m'ont pas gênée plus que ça, et pour les éléments scientifiques, j'ai fini par laisser tomber, certaines choses étaient vraiment trop compliquées.
      Haha ! Dommage qu'aucun musique d'Endless Forms n'allait avec le livre (à part The Greatest Show on Earth, mais 24 min, c'est trop long !)...

      Supprimer
  2. C'est un premier tome qui m'avait largement moins convaincu... Je crois que j'avais trouvé certaines choses trop banales (je ne suis plus certaine ^^). Ta chronique me redonne quand même envie de laisser sa chance au tome 2 :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends ton ressenti. :) J'ai vu sur Booknode que le 2 était meilleur que le 1, j'aimerais beaucoup le lire aussi, j'espère le trouver...

      Supprimer
  3. Ce roman est dans ma pal, en tout cas tu m'as donné envie de le lire :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux alors, j'espère qu'il te plaira. :)

      Supprimer
  4. Je l'avais abandonné au bout de vingt pages... J'étais sans doute un peu trop jeune, à l'époque, pour le lire, je pense ^^
    Il est encore dans ma PAL mais je ne sais pas si je le lirais !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être. :) Je comprends : c'est vrai que c'est un gros pavé, et puis, il faut que l'envie soit là aussi.

      Supprimer
  5. Réponses
    1. Et il l'est (selon moi en tout cas) ! J'espère que tu pourras le lire. :)

      Supprimer
  6. Depuis que j'ai lu le résumé quand tu te l'ai procuré, je n'ai qu'une envie c'est de le lire. Ton avis me donne encore plus envie de lire ce bouquin, merci pour cette découverte, ça faisait longtemps que je n'avais pas eu à ce point envie d'avoir un livre. Il se trouve dans une bibliothèque pas loin de chez moi alors c'est sur demain, je vais le prendre. ^-^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien ! J'espère que tu pourras te le procurer, et qu'il te plaira. J'ai hâte de voir ton avis dessus. ;)

      Supprimer
  7. Ce roman me tnete depuis un bail déjà, il faut vraiment que je le découvre :o

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il vaut le coup, j'espère que tu pourras le lire. :)

      Supprimer
  8. J'avais essayé de lire ce roman mais au bout de 200 pages, j'avais abandonné :-/ J'ai pas du tout accroché et, même si ta chronique me redonnerait presque l'envie de tenter, je ne le ferais pas ^^ Je ne pense pas que ce roman soit fait pour moi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends. :) Quand on n'accroche pas, ça ne sert à rien d'essayer, c'est toujours peine perdue !

      Supprimer
  9. J'ai bien aimé ce roman, même si beaucoup moins que toi! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ^^ Ce devait être le moment idéal pour le lire je pense.

      Supprimer
  10. wow quel avis ! Je l'ai donc il faudra que je le lise un jour mais j'avoue que l'epaisseur me fait un peu peur mais il faut il faut !!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'il est assez gros... Et c'est écrit petit dedans ! Il faudra que tu sois bien motivée ; j'espère qu'il te plaira. :)

      Supprimer
  11. Il me semble que je l'ai lu il y a très très longtemps et qu'il m'avait beaucoup plu ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente de ne pas être la seule à avoir aimé. ^^

      Supprimer
  12. Je pense que je vais sortir ce livre de ma PAL très vite :)

    RépondreSupprimer
  13. Je suis contente que ta lecture t'ai plût, j'ai adoré tous les tomes de la saga qui sont tous des coup de cœur pour moi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ^^ J'ai pu me procurer le tome 2, à ce qu'il paraît il est encore meilleur que le 1, tu me donnes encore plus envie de me jeter dessus !

      Supprimer
  14. Ce roman me tente vraiment il faudrait que je me le procure! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu pourras le lire et qu'il te plaira !

      Supprimer
  15. Je suis en train de relire le premier tome pour lire la suite :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ^^ J'ai le 2 sous la main, heureusement que je n'ai encore rien oublié du 1 ! J'ai hâte de voir ta chronique, si tu en fais une.

      Supprimer

Parce qu'un commentaire fait toujours plaisir... :)