jeudi 1 octobre 2015

Goodbye Berlin - Wolfgang Herrndorf


Titre : Goodbye Berlin
Auteur : Wolfgang Heerndorf
Edition : Editions Thierry Magnier
Nombre de pages : 329
Résumé : C'est parce que Maik et Tschick sont les seuls à ne pas être invités à l'anniversaire de Tatiana, qu'ils décident de partir en voiture vers Valachie, plein sud. Le soleil donnera la direction. S'il pleut ? Ils verront bien. Tschick, l’immigré russe, au volant, Maik, le fils de bonne famille, à ses côtés. Ils ont quatorze ans. C'est parti pour un road trip ! Les deux garçons vont plonger dans des situations cocasses, croiser des personnages extravagants.se perdre dans des paysages irréels. Leur bonne humeur indéfectible transforme le voyage en une odyssée joyeuse et burlesque.



Un road-trip entraînant !

    Comme souvent avec moi, ce livre est une relecture. Je l’avais d’abord découvert grâce à Marinette des Lectures de Marinette, qui avait eu un avis assez mitigé dessus. Ensuite, l’année dernière, quand je l’ai vu au CDI, je n’ai pas hésité une seconde : j’adore les road-trip (même si je trouve que les ¾ sont ratés…), et je voulais voir si j’arriverais enfin à en trouver un qui me plairait. Et ça a été le cas !
    Au début, on suit Maik Klingenberg, un jeune ado de 14 ans, au collège. On apprend beaucoup de choses sur lui, en très condensé : sa mère est alcoolique, son père magnat de l’immobilier déchu, et il est amoureux de la plus belle fille du collège : Tatiana, qui ne le remarque pas du tout. Au moment où se passe l’action, un nouvel élève arrive dans la classe de Maik : surnommé Tschick, il a tout d’un « cas social ». Les jours passent, et puis un jour, Tatiana donne une fête d’anniversaire. Maik prépare alors un cadeau, un dessin au fusain de Beyoncé, sauf que… Maik n’est pas invité. Et Tschick non plus. Alors que Maik sombre dans la déprime et que son père part pour deux semaines, le laissant seul à la maison parce que sa mère est dans un centre d’aide pour les alcooliques, Tschick débarque et lui propose de « partir en vacances » dans une Lada (une voiture) volée. Maik accepte
    Je vais pour l’instant m’arrêter là dans la description de l’histoire. Avant tout chose, il faut que vous sachiez que ce livre est assez particulier niveau style. On est dans un point de vue interne, et niveau immersion dans les pensées de Maik, on ne peut guère faire mieux : le langage est contracté (« j’ai pas compris », par exemple), et le vocabulaire assez « jeune », si je puis dire : ce ne sont pas les mots débiles qu’emploient les ados d’aujourd’hui, du genre « swag », « teug », et j’en passe, mais plus comme : « j’étais complètement paf », « j’ai pas bité », etc. Cela ne m’a pas dérangée plus que ça, et je ne sais même pas pourquoi, parce que d’habitude je n’accroche pas vraiment à ce genre de narration. Je pense que c’est parce que les pensées sont en accord avec les paroles.
    Ensuite, toujours dans le style, souvent Maik passe du coq à l’âne, alors il faut être assez actif, même s’il est clair que ce livre est parfait pour la détente. Je pense que cela peu en découragé certains, parce que le rythme est assez décousu, mais une fois de plus, j’ai parfaitement réussi à comprendre Maik, même si certaines de ses réactions sont puériles et parfois illogiques.
    En outre, Goodbye Berlin est un roman qui renferme beaucoup d’humour. A l’internat, quand je le lisais, j’ai éclaté de rire toute seule, pour vous dire. Ce n’est pas un humour lourd, mais plutôt simple et vraiment réussi, puisqu’on ne peut s’empêcher de sourire durant la lecture. Comme je l’ai dit précédemment, si vous cherchez un livre pour vous détendre, n’hésitez pas !
    De plus, j’ai adoré le contexte géographique. Comme le dit le titre, une partie de l’action se passe à Berlin, puis le reste en Allemagne (ou ailleurs, on ne sait pas), puisque le but de Tschick et Maik est d’aller en Valachie. Personnellement l’allemand est une langue que j’aime beaucoup (je préfère à l’anglais), et ça change un peu de voir le mode de vie des Allemands et tout.
    (Cherche désespérément un synonyme) Tant pis, je n’ai pas trouvé, donc… Pour continuer, Goodbye Berlin renferme une très belle histoire d’amitié. Maik et Tschick, qui au départ ne se connaissaient pas, s’apprivoisent l’un l’autre, et cela donne une très belle relation qui les rend au final inséparables. Je les ai trouvés très mignons et touchants, surtout que les aventures qu’ils vivent les lient encore plus. Il y a ainsi un beau message derrière les péripéties burlesques que vivent nos deux héros, et personnellement j’ai adoré.
    Pour en revenir à l’histoire, durant leur trajet pour aller en Valachie (qui bien entendu n’existe pas), les garçons vont rencontrer une famille un peu bizarre ; les « Aristos à vélos » ; Maik va apprendre à conduire (cela m’a bien faire, puisque j’ai vécu la même chose que lui) ; ou encore Isa, une jeune fille étrange du même âge qu’eux et qui va faire un bout de chemin avec les garçons. Je ne me suis absolument pas ennuyée, au contraire : j’ai lu ce livre en trois jours tellement j’avais envie de savoir la suite. Il n’y a pas de longueurs, pas de lourdeurs, nothinget c’est génial.

    Pour conclure, Goodbye Berlin est une excellente lecture. J’ai passé un très bon moment en compagnie de Maik et Tschick, ai été touchée par eux, et surtout j’ai eu ce que je voulais : une lecture simple pour me détendre. Si vous recherchez la même chose que moi, je vous le conseille ardemment, en espérant que vous ne serez pas déçus. 

6 commentaires:

  1. Hum ... J'aime les livres détente mais alors celui-ci ne m'attire pas des masses ... ! Je pense vraiment ne pas le lire :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est dommage ! Il est absolument génial.

      Supprimer
  2. J'ai parfois du mal quand l'auteur passe d'une chose à l'autre comme ça mais l'histoire a l'air vraiment bien réussie et les road trips sont très sympas, je suis d'accord. merci de la découverte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien, ce blog est fait pour ça. J'espère que tu pourras le lire - et que tu ne le regretteras pas !

      Supprimer
  3. C'est vrai que j'avais eu un avis assez mitigé sur ce road trip... Mais, je suis vraiment contente que ce ne soit pas ton cas ^_^

    RépondreSupprimer

Parce qu'un commentaire fait toujours plaisir... :)