mercredi 7 octobre 2015

Les Thanatonautes - Bernard Werber

Série : Pentalogie du Ciel, tome 1
Titre : Les Thanatonautes
Auteur : Bernard Werber
Edition : Le Livre de poche
Genre : Science-fiction
Nombre de pages : 502
Résumé : L'homme a tout exploré : le monde de l'espace, le monde sous-marin, le monde souterrain ; pourtant il lui manque la connaissance d'un monde : le continent des morts.
Voilà la prochaine frontière.
Michael Pinson et son ami Raoul Razorbak, deux jeunes chercheurs sans complexes, veulent relever ce défi et, utilisant les techniques de médecine mais aussi d'astronautique les plus modernes, partent à la découverte du paradis.
Leur dénomination ? Les thanatonautes. Du grec Thanatos (divinité de la mort) et nautès (navigateur). Leur guide ? Le livre des morts tibétains, le livre des morts égyptiens mais aussi les grandes mythologies et les textes sacrés de pratiquement toutes les religions qui semblent depuis toujours avoir su ce qu'étaient le dernier voyage et le " véritable " paradis.
Peu à peu les thanatonautes dressent la carte géographique de ce monde inconnu et en découvrent les décors immenses et mirifiques...


Un très bon livre de SF.

    Les Thanatonautes est un livre que j’attendais de lire depuis quelques temps déjà, ayant déjà dévoré plusieurs autres romans de Bernard Werber. Je devais à la base le lire en LC avec La Pianiste Sans Visage, mais malheureusement elle n’a pas pu… En tout cas, je ne suis pas déçue.
    Les Thanatonautes est un récit raconté à la première personne par Michael Pinson, un homme « normal » dont le meilleur ami, Raoul Razorbak, est passionné par la mort depuis qu’il a retrouvé son père pendu à l’aide d’une chasse d’eau alors qu’il était encore enfant. On sentait vraiment l’attachement de Michael à Raoul, sans que ce soit non plus de l’adoration. Les deux amis ont passé beaucoup de temps ensemble durant leur jeunesse, mais ce sont perdus de vue durant de longues années… Jusqu’à ce que Raoul recontacte Michael, devenu alors anesthésiste, pour l’aider dans un étrange projet, auquel Michael est opposé au début : en effet, Raoul veut envoyer des personnes dans le pays des morts, mais il faut qu’elles puissent revenir ensuite (d’où « thanatonautes »)… Ce qui est quasi-impossible. Ou pas !

« Toi et moi contre les imbéciles. »

    Michael fait aussi la connaissance d’Amandine Ballus, un personnage haut en couleur et assez mystérieux. Cette petite équipe va donc se mettre à faire des expérimentations sur des personnes qui se sont déclarées prêtes à mourir, en les plongeant dans le coma, pour ensuite essayer de les réveiller – ce qui, au début, n’a pas marché. Pourtant, à la suite de persévérances, un homme arrive à se réveiller après avoir été déclaré théoriquement mort… Après cela, tout s’enchaîne, et les problèmes ne sont pas en reste.

« Plus loin, toujours plus loin vers l’inconnu. »

    Déjà, j’ai trouvé le thème abordé intéressant et original : un « voyage » dans le pays des morts, pour moi c’est du jamais-vu. Bernard Werber a vraiment tout bien creusé, et au final, même si l’action se passe ver 2068, on y croit vraiment. Il y a une explication logique à tout, et on apprend beaucoup de choses, car de nombreux extraits de Livres des morts ou des textes ayant rapport avec la mort sont placés au fil des pages. On en apprend donc plus sur la mythologie égyptienne, mésopotamienne, et j’en passe… C’est très instructif sans que ce soit lourdingue, et c’est plaisant.
    Les personnages sont aussi très attachants : Raoul, Michael, Amandine, puis ceux qui vont les rejoindre, sont tous bien approfondis, avec une histoire particulière, des qualités, des défauts… Ce ne sont pas des héros au sens premier du terme, et c’est agréable, car cela ne lasse pas non plus. Le style renforce cela : ça se lit très bien, et on a toujours envie d’en savoir plus. Il y a aussi une véritable réflexion sur la société, sur l’effet papillon, le bien et le mal… C’est intéressant.
    Jusqu’à environ la moitié du livre, cela a été vraiment passionnant : on apprend à connaître les personnages, on veut en savoir davantage sur le Continent Ultime (le pays des morts), et ça se lit assez vite. Cependant, il y a eu ensuite une baisse de régime, et j’ai alors eu plus de mal : l’action stagnait, il n’y avait plus d’avancée… Cela a fini par repartir, mais c’est dommage quand même.
    En contrepartie, la chute est vraiment géniale : elle m’a bien surprise, et maintenant, j’ai envie de savoir la suite… L’Empire des anges est le prochain, j’ai hâte de le lire. Tout a été tellement bien creusé et mis en place, rien n’est laissé en plan, c’est agréable de lire un livre de ce genre.

    Pour conclure, Les Thanatonautes est une très bonne lecture. C’est de la SF vraiment très réaliste, Bernard Werber maîtrise parfaitement son sujet, et c’est une œuvre intéressante, instructive, et plaisante à lire. La première partie était géniale, passionnante, mais la seconde un peu moins, et c’est dommage. On ne peut pas tout avoir… En tout cas, je le conseille, surtout si vous n’êtes pas trop fans de SF : c’est une bonne surprise. Il est à lire !



6 commentaires:

  1. Je ne suis pas fan de SF (comme tu dis) mais il me tente pas mal .. Peut-être que je l'emprunterais à la bibliothèque pour me faire un avis :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vraiment bien ! J'espère que tu pourras le dénicher.

      Supprimer
  2. Je ne suis pas très familière au genre SF mais ça me tient à coeur de m'y mettre et donc pourquoi pas commencer par cet auteur :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te conseille de commencer avec lui : on y croit vraiment, c'est super. :)

      Supprimer
  3. Trop déçue de ne pas avoir pu le lire :'( Je verrai si je ne peux pas l'emprunter à une amie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment dommage. :/ J'espère que tu auras l'occasion de le lire !

      Supprimer

Parce qu'un commentaire fait toujours plaisir... :)