mercredi 14 octobre 2015

Tour B2, mon amour - Pierre Bottero

Titre : Tour B2, mon amour
Auteur : Pierre Bottero
Edition : Flammarion / Tribal
Genre : Contemporain
Nombre de pages : 155
Résumé : Un soir, Tristan fait la connaissance de Clélia, une jeune fille à la veste jaune trop grande. Le lendemain, au collège, celle-ci vient lui dire bonjour toute souriante. Tristan fait comme s'il ne la connaissait pas mais ça n'empêche pas ses amis de se moquer méchamment de lui. Cependant, petit à petit, il apprend à connaitre Clélia et reste de plus en plus avec elle.
Va-t-il succomber à l'influence de sa bande de pote et oublier l'adolescente ? Ou restera-t-il avec elle pour suivre le droit chemin ?




Une très belle histoire d’amour.

    Je n’avais pas lu de livre de Bottero depuis au moins 4 ans, ayant déjà dévoré Ellana ainsi que La quête et Les Mondes d’Ewilan, que j’avais adorés. Tour B2, mon amour me tentait depuis quelques temps déjà, et quand j’ai vu qu’il était au CDI, je n’ai pas hésité. Autant le dire tout de suite : en moins de 2h d’étude, c’était expédié
    L’histoire est vraiment très simple : en une phrase, c’est : un gars, qui rencontre une fille, qui au début s’en fiche, puis ils se parlent, et leurs sentiments évoluent. Ce genre d’histoire, c’est du et du revu, et pourtant, Tour B2, mon amour se démarque des autres.
    D’abord, il n’y a pas à dire, le style de Bottero est toujours aussi génial. C’est agréable de le retrouver dans un autre genre que la fantasy, et c’est toujours aussi poétique. Le livre est basé sur une alternance entre des chapitres à point de vue externe/interne de Tristan et des extraits du journal de Clélia. J’ai bien aimé cette forme, ce n’est pas ultra-original, mais cela reste plaisant.

« J'ai mal.
Mes rêves se sont brisés en des milliers d'éclat, chacun d'eux aussi coupant qu'une lame de rasoir.
J'ai mal.
Sa main s'est posée sur moi, je me suis ouverte dans un frisson de joie. J'ai eu soif de sa bouche. Mon corps entier s'est tendu vers lui, irrésistiblement entrainé par une vague avide.
Tout à basculé.
Violence.
Rires mauvais.
Trahison.
Je l'aimais.
Je l'aimais et pourquoi ai-je tant de mal a conjuguer ce verbe à l'imparfait ? »

    Tristan est un habitué des cités, contrairement à Clélia, et habite dans la tour B2. Il a quelques potes, et un meilleur ami, Mourad. Ce n’est pas un élève brillant (il le fait exprès pour ne pas avoir à supporter les moqueries des autres), et il est au collège. Il se fait souvent engueuler par sa mère et n’a qu’une envie : quitter la rue de Vienne. Voilà tout ce qu’on sait de lui. On ignore son âge, son physique (mais je pense qu’il était en 3ème), et cela ne m’a pas gênée. Idem pour Clélia : à part qu’elle aime les mots, que sa mère est morte, que son père est un écrivain en panne d’inspiration et qu’elle porte toujours uen vieille veste jaune, on ne sait pas grand-chose sur elle de plus. Cela montrait très bien le caractère éphémère de ces personnages, et pourtant ils sont bien approfondis. C’est génial : c’est comme si le lecteur prenait le train en cours de route, puis le quittait avant son arrivée en gare, si vous voyez ce que je veux dire. Et on a quand même le temps de s’attacher aux personnages, comme s’ils étaient réels.
    Je suis à 100% campagnarde, mais je pense que la vie dans les cités est bien représentée : c’est réaliste sans tomber dans le caricatural. Les amis de Tristan ont un vocabulaire particulier (hum hum), mais cela va encore, ce n’est pas « trop ».
    C’était agréable de suivre l’évolution de Tristan et Clélia. Leurs sentiments évoluent ni trop vite, ni trop lentement, ce n’est pas cucul, genre : « Oh là là qu’est-ce que je l’aime », même si ça reste mignon, c’est quand même génial pour se détendre. C’est le genre de lecture qui fait plaisir après une longue journée de cours qui a été agrémentée de 2h de sport ; on a plaisir à se replonger dans l’histoire, et c’est tout ce qui compte.
    Pierre Bottero sait transformer une histoire d’apparence simplette en quelque chose de génial et d’agréable. De plus, j’ai bien aimé les références à La Chartreuse de Parme de Stendhal, que j’ai lu il y a 3 ans (et que je n’avais pas aimé : c’était tellement long !). Pour moi qui le connaissais déjà, c’était pas mal du tout, et même si vous ne l’avez pas lu, il n’y a pas une abondance de détails non plus, donc c’est bien.

    En conclusion, Tour B2, mon amour est une excellente lecture et une très belle histoire d’amour. J’adore le style de Bottero, très franc et poétique, et on s’attache vraiment bien aux personnages. Je cherchais une lecture pour me détendre : j’ai été servie. Le seul point négatif est que le livre est trop court. Si vous aimez les histoires d’amour, n’hésitez pas, ce livre est vraiment génial.


16 commentaires:

  1. Ca a l'air sympa meme si l'idée de base est un peu facile. Ca fait longtemps aussi que je n'ai pas lu l'auteur mais il faudrait que j'y revienne. Je ne connaissais pas celui ci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que c'est très simple, mais ça se démarque quand même. Je l'ai moi-même découvert il y a peu, mais je ne suis pas déçue.

      Supprimer
  2. Pas mon préféré de l'auteur, mais j'avais tout de même adoré ♡ Pierre Bottero a une plume incroyable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous avons le même avis. :) Oui ! Il faudra que je relise Ellana un jour...

      Supprimer
  3. Je l'ai lu vers mes 14 ans et je n'avais pas aimé plus que ça :-/ Ce n'était pas mauvais mais loin d'être l'extase, en fait, pour ma part !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends, cela doit dépendre du contexte de lecture aussi, je pense.

      Supprimer
  4. Je n'ai encore jamais lu cet auteur (honte sur moi) et ce livre pourrait me plaire :)
    Par contre je pense plutôt le découvrir en premier avec l'une de ses sagas mythiques :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il vaut le détour. Oui, je pense que ça vaut mieux, tu verras, ces sagas sont géniales. :)

      Supprimer
  5. Oh, contente que tu ai aimé ! Certainement pas le meilleur livre de cet auteur, mais un très beau roman tout de même <3

    RépondreSupprimer
  6. Je ne connaissais pas ce livre mais je pense me laisser tenter :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu devrais : il est bien, et en plus ça se lit vite. ^^

      Supprimer
  7. Il faut que je lise cet auteur que je n'ai encore jamais lu :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il le faut absolument ! Je te conseille de commencer par La Quête d'Ewilan, c'est le tout 1er. ;)

      Supprimer
  8. Je l'ai lu j'étais au collège, ça date, et pourtant je me rappelle encore de ce roman qui a su me toucher!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'il est assez marquant !

      Supprimer

Parce qu'un commentaire fait toujours plaisir... :)