jeudi 3 décembre 2015

Millénium, tome 1 : Les hommes qui n'aimaient pas les femmes - Stieg Larsson


Série : Millénium, tome 1
Titre : Les hommes qui n’aimaient pas les femmes
Auteur : Stieg Larsson
Edition : Actes Sud / Actes noirs
Genre : Polar
Nombre de pages : 578
Résumé : Ancien rédacteur de Millénium, revue d'investigations sociales et économiques, Mikael Blomkvist est contacté par un gros industriel pour relancer une enquête abandonnée depuis quarante ans. Dans le huis clos d'une île, la petite nièce de Henrik Vanger a disparu, probablement assassinée, et quelqu'un se fait un malin plaisir de le lui rappeler à chacun de ses anniversaires. Secondé par Lisbeth Salander, jeune femme rebelle et perturbée. Placée sous contrôle social mais fouineuse hors pair, Mikael Blomkvist, cassé par un procès en diffamation qu'il vient de perdre, se plonge sans espoir dans les documents cent fois examinés, jusqu'au jour où une intuition lui fait reprendre un dossier. Régulièrement bousculés par de nouvelles informations, suivant les méandres des haines familiales et des scandales financiers. Lancés bientôt dans le monde des tueurs psychopathes, le journaliste tenace et l'écorchée vive vont résoudre l'affaire des fleurs séchées et découvrir ce qu'il faudrait peut-être taire.

Un bon polar, mais qui, à mes yeux, ne surpasse pas ceux de Camilla Läckberg.

     Si vous suivez le blog depuis ses débuts, en août 2015, peut-être vous souvenez-vous que ce mois a été marqué par la découverte d’un genre et d’une auteure : les polars scandinaves, et Camilla Läckberg, dont vous pouvez retrouver toutes nos chroniques en cliquant sur le lien. En surfant sur Booknode et en regardant les différents commentaires, j’ai vu qu’il y avait un autre auteur pilier du genre : Stieg Larsson, avec sa célèbre trilogie Millénium (dont le tome 4 écrit par un autre auteur est sorti il n’y a pas longtemps). Il m’a fallu du temps pour me décider à la découvrir mais voilà, c’est fait. Au final, je ne sais pas trop quoi penser, d’autant plus que j’ai mis 2 semaines à lire ce tome 1.
     Le résumé est plutôt explicite, mais je vais quand même essayer de vous parler de l’histoire plus en détail. Mikael Blomkvist, personnage principal âgé d’environ 40 ans, est journaliste et co-fondateur de la revue plutôt polémique Millénium (d’où le titre de la saga). Au début du livre, il est poursuivi pour diffamation à l’encontre d’un grand industriel, Hans-Erik Wennerström, et a perdu son procès, d’autant plus qu’il ne s’est pas défendu. Mikael décide donc de prendre de la distance avec Millénium pour ne pas couler le journal. Peu après, il est contacté par un autre industriel, Henrik Vagner, qui lui propose de relancer une enquête d’une affaire non-élucidée depuis 40 ans, en échange d’informations sur Hans-Erik Wennerström, et Mikael finit par accepter.
     Dans les années 1960, sur l’île de Hedeby (en Suède), la nièce de Henrik Vagner a mystérieusement disparu, et personne n’a jamais retrouvé sa trace. Harriet Vagner avait alors 16 ans. Et depuis ce jour fatidique, chaque année à son anniversaire, Henrik Vagner reçoit des fleurs encadrées de la part d’un expéditeur anonyme – un cadeau qu’Harriet avait l’habitude de lui offrir. Lorsque Mikael se penche sur l’affaire, peu motivé au début, des détails finissent par attirer son attention… Ce qui n’est pas forcément du goût de tous les membres de la famille Vagner, d’autant plus que Henrik soupçonne l’un des Vagner d’avoir tué Harriet, sans savoir qui cela peut être
     En parallèle, nous suivons Lisbeth Salander, 24 ans, placée sous contrôle social, parfois violente et « dérangée », mais qui est loin d’être sans moyens. Comme le dit le résumé, Lisbeth est une « fouineuse hors pair » et une « rebelle », qui a fait une ESP (Enquête Sur Personne) sur Mikael Blomkvist à la demande de son employeur. A la suite d’évènements inattendus, Mikael arrive à prendre contact avec elle pour lui demander de l’aider à résoudre l’affaire.
     Voilà en gros pour l’histoire. Celle-ci ne m’a pas passionnée plus que ça, surtout au début : qu’est-ce qu’il est long ! On suit Mikael avec son procès et quelques retours en arrière avec en thème principal l’économie, qui est quelque chose qui ne m’intéresse pas du tout. Cela devient intéressant 50 pages passées, mais même après cela, je n’ai pas été réellement captivée. Je pense que cela est dû au fait que je n’ai pas réussi à m’attacher à Mikael Blomkvist : le style de l’auteur met une certaine distance entre le lecteur et lui en l’appelant très – trop – souvent par « Mikael Blomkvist », au lieu de simplement « Mikael ». Son âge ne m’a pas gênée, mais je l’ai trouvé trop commun, trop plat, trop fade, plutôt du genre à subir qu’à agir, même s’il faut nuancer cela. Voilà un des premiers points qui m’ont déplu.
    Niveau personnages, et comme beaucoup de lecteurs de Millénium je crois, je me suis davantage attachée à Lisbeth Salander. Lisbeth est un personnage très sombre et intriguant, car on en apprend sur elle qu’au compte-goutte. Elle est vraiment bien approfondie, car elle peut se montrer à la fois sans pitié et sensible. J’ai beaucoup aimé les zones d’ombre autour d’elle, son caractère… Rien à dire sur elle ! C’est pile le genre de personnage qui me plaît, et les passages avec elle sont de loin mes préférés, même si certains ne sont particulièrement joyeux.
    Passons maintenant à l’enquête, qui fait malheureusement partie des points négatifs. Le problème, c’est qu’elle piétine pendant les 2/3 du livre (qu’est-ce que c’était long !), il ne se passe rien, et d’un coup, paf ! tout arrive en bloc, et au final, c’est rapidement résolu. Le suspense n’est pas très présent, d’autant plus que je me doutais de certaines choses depuis le début. Je n’ai pas passé mon temps à me poser des questions, à me demander qui a voulu du mal à Harriet ; l’enquête ne m’a tout simplement pas captivée. Certes, certaines choses m’ont surprise, mais pas tout, et l’action n’était pas réellement au rendez-vous. Contrairement à Camilla Läckberg, j’ai trouvé que Stieg Larsson n’a pas instauré de réelle tension dans son roman, et c’est dommage, car il y en aurait eu bien besoin.
    Cependant, Millénium n’est pas non plus un polar comme les autres. Les thèmes abordés sont on ne peut plus sérieux et intéressants. Relisez le titre : en apparence, il est très mystérieux, mais il faut le prendre au sens propre, il n’y a rien de caché : Millénium parle en effet des hommes qui n’aiment pas les femmes. Millénium est dérangeant. Millénium est parfois cruellement réaliste. Millénium, ce n’est pas qu’une simple enquête : c’est aussi un réquisitoire contre ces hommes qui n’aiment pas les femmes. C’est un sujet très fort que l’auteur a abordé, et c’était vraiment très bien exploité. De ce côté-là, chapeau, Stieg Larsson, car l’ouvrage n’est pas non plus pédagogique ; tout est parfaitement bien dosé.
    Je ne peux pas éviter de comparer Millénium avec les livres de Camilla Läckberg que j’ai lus l’été dernier. Ma préférence entre les deux ne fait aucun doute : je préfère largement les histoires de Mme Läckberg à celles de Stieg Larsson, dont j’ai pu avoir un aperçu avec ce tome 1. Le suspense n’est, comme je l’ai déjà dit, pas aussi intense, l’enquête pas aussi captivante, mais surtout, les personnages ne sont pas aussi attachants qu’Erica et Patrik de C. Läckberg. J’ai adoré Lisbeth, mais Mikael ne m’a pas plu plus que ça, et c’est en grande partie à cause de cela que mon avis est si mitigé. Stieg Larsson a du talent, c’est sûr, c’est juste que ce genre d’histoire ne m’intéresse pas plus que ça. Je ne sais pas encore si je vais lire le 2, car j’ai peur de passer encore deux semaines dessus… mais le résumé est très attirant et j’aimerais bien revoir Lisbeth. A voir, donc.

    En conclusion, ce premier tome de Millénium, Les hommes qui n’aimaient pas les femmes, est une bonne lecture. L’histoire ne m’a pas intéressée plus que ça, l’enquête piétine pendant trop longtemps, certaines choses étaient prévisibles, Mikael Blomkvist ne m’a pas plu plus que ça… Cependant, Lisbeth Salander est un personnage que j’ai pris plaisir à suivre, et surtout, les thèmes abordés sont très bien traités. Mon avis est donc mitigé. Mais si vous souhaitez commencer des polars scandinaves, je vous conseille fortement Camilla Läckberg, dont les romans sont plus plaisants que ceux de Stieg Larsson – selon moi évidemment.

14 commentaires:

  1. Dommage que tu n'es pas été transportée, mais cela arrive. C'est une saga qui m'intrigue quand même assez :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui... C'est sûr, il y a eu tellement de bruit autour. ^^

      Supprimer
  2. J'ai vu le film et encore je ne suis meme pas sure de l'avoir fini mais je n'ai jamais tenté les livres, ça ne me dit trop rien... par contre ma mère adore.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si ils ne tentent pas, je ne te conseille pas d'essayer. A mon avis, soit on aime, soit on n'aime pas...

      Supprimer
  3. J'avais adoré cette trilogie, alors si les livres de Camilla Läckberg sont meilleurs, ça me donne encore plus de bonnes raisons de m'y mettre :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux si tu as aimé. :) Il faut que tu lises les livres de cette auteure, ils sont géniaux ! ^^

      Supprimer
  4. C'est une saga qui me fait un peu peur .. D'un côté, on en fait un tel tapage dessus que ça en devient intriguant, mais de l'autre, c'est peut-être pas trop mon style !
    Ce qui m'intéresse le plus dans ce genre, c'est le côté enquête/suspens alors si il n'y a pas bof bof quoi :-/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'étonnes. ^^' Si ce n'est pas ton style, n'essaye pas, je pense que tu seras déçue. L'enquête n'est pas très captivante, alors... Comme tu le dis, "bof-bof".

      Supprimer
  5. Cette saga ne m'attire pas du tout... Je crois que ça me fait un peu peur en fait ^^.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends. ^^ C'est vrai que certains passages sont... "effrayants" n'est pas le mot qui convient, et "choquants" est trop fort... C'est assez marquant.

      Supprimer
  6. Merci les filles pour vos commentaires sur mon TAG Harry Potter ;) Si vous avez envie de le faire, je serais curieuse de lire vos réponses :)
    Sinon, j'aime beaucoup votre nouvel habillage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien ! :) C'est un peu trop long pour moi, j'ai la flemme pour le moment. ^^' Merci, contente que tu aimes !

      Supprimer
  7. Je n'ai jamais ni vu, ni lu les Millenium. En fait, je crois que les gens en ont tellement parlé que ça m'a coupé l'envie :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends. ^^ Camilla Läckberg est beaucoup mieux !

      Supprimer

Parce qu'un commentaire fait toujours plaisir... :)