mardi 19 janvier 2016

Psi Changeling, tome 1 : Esclave des sens - Nalini Singh


Série : Psi Changeling, tome 1
Titre : Esclave des sens
Auteure : Nalini Singh
Edition : Milady
Genre : Bit-Lit
Nombre de pages : 427
Résumé : Lucas Hunter est en chasse. Une de ses compagnes de meute a été assassinée et l'homme panthère ne reculera devant rien pour capturer son meurtrier, même s'il doit séduire Sascha Duncan, la froide Psi. Pourtant, l'homme comme sa bête ne peuvent s'empêcher d'être immédiatement fascinés par la jeune femme.
Une terrible guerre est sur le point d'éclater, mais c'est la bataille qui fait rage dans le cœur de Sascha qui pourrait tout changer. Les siens ont éradiqué leurs émotions depuis des générations. Sascha, elle, est différente.
Et le tourbillon de sensations qui l'emporte quand elle est en compagnie de cet inquiétant prédateur pourrait bien précipiter sa chute.
Leurs cœurs l'emporteront-ils sur leurs raisons ?


♪♫ Un livre, une musique (pour certains passages) : Heinillä härkien kaukalon - Jippu

Nalini Singh a gagné une nouvelle adepte !

    Et oui, encore de la bit-lit… Après une lecture en demi-teinte pour La Meute du Phénix, j’ai attaqué le tome 1 de Psi Changeling, une série qui me faisait envie depuis longtemps. J’en attendais pas mal de cette lecture, et vous savez quoi ? Pour une fois, pas de déception ! Ce tome 1 est juste gé-nial.
     Nous sommes dans les années 2080 (la date n’est pas précisée), aux Etats-Unis. Le monde est occupé par les humains, mais aussi par les Psis et les changelings. Les Psis « dirigent » le monde entre guillemets : ils ne ressentent aucune émotion et gèrent parfaitement le domaine des affaires. Les changelings sont des métamorphes, que ce soient des loups, des panthères, etc., et sont considérés par les Psis comme inférieurs. Lucas Hunter est un changeling, une panthère, et une femme de sa meute DarkRiver a été tuée par un tueur en série… un tueur psi. Et il est déterminé, avec sa meute, à le retrouver pour le faire payer. Sascha Duncan est une Psi, fille de Nikita Duncan, femme puissante qui siège au Conseil, organisation constituée de 7 membres qui règne sur le monde psi. Lorsque Sascha et Lucas se retrouvent à travailler ensemble sur une affaire immobilière, Lucas décide de séduire Sascha pour essayer de débusquer le tueur qui continue à faire des victimes chez les changelings. Sauf qu’il est captivé par Sascha, qui semble différente des autres Psis, même si elle le cache très bien. Sascha, elle, a la capacité de ressentir des émotions, contrairement à tout le reste de son peuple, ce qui risque de lui coûter la vie si elle est repérée. Depuis toujours, elle cache sa différence – et en a honte –, mais sa rencontre avec Lucas va tout changer pour elle.
     Le résumé ne paraît pas très attirant vu comme ça, et on pourrait se dire : « encore une sorte de dystopie, avec une histoire d’amour impossible toute banale », alors que non, Psi Changeling n’est pas une série banale. Nalini Singh a créé un univers unique et surtout très bien exploité : elle nous immerge parfaitement dans le monde impitoyable des Psis et dans celui des changelings, divisé dans cette histoire en deux meutes : les DarkRiver, les léopards, et les SnowDancer (j’adore ce nom), les loups. Tout est très bien construit et approfondi, et je me suis vite immergée dans l’histoire, qui est également addictive : Psi Changeling a tenu à peine plus de 2 jours avant que je ne le finisse, impatiente que j’étais d’avoir la suite.
    Les personnages sont les plus gros points positifs de cette histoire. Commençons d’abord par Sascha, la Psi. Elle a 26 ans, et comme je l’ai déjà dit, elle est la fille d’une des membres les plus puissantes du Conseil, l’autorité supérieure des Psis. Elle est aussi une Psi cardinale, c’est-à-dire qu’elle possède beaucoup de puissance psychique – elle pourrait tuer une personne avec sa force mentale –… sauf que ses dons ne se sont jamais développés. Elle n’est donc en apparence qu’une Psi « normale », presque faible. Mais le pire est que Sascha ressent des émotions, ce qui ferait d’elle un rebut de la société psi condamné à devenir un légume si sa « déficience » était découverte. Voilà pourquoi Sascha fait tout pour se montrer indifférente et être comme les autres : un robot. Sascha est un personnage que j’ai trouvé très attachant : elle ressent beaucoup de solitude, et souffre de sa différence. Elle est bien sûr très forte, mais n’en reste pas moins humaine, et j’ai apprécié sa fragilité, son « innocence »  qui étaient parfaitement bien dosées. Je me suis très bien identifiée à elle ; je ne risque pas de l’oublier. De plus, je trouve le titre vraiment parfait : il n’y a pas de sous-entendu sexuel derrière : Sascha, grâce à Lucas, est devenue réellement Esclave des sens, tant le changeling lui a fait éprouver de sensations. Non, vraiment, j’ai adoré.
     Lucas est typiquement le genre de personnage masculin que j’aime dans une série bit-lit. Possessif mais pas trop, puissant, inaccessible, avec beaucoup de vieilles blessures, et également très touchant. Il est bien approfondi, et je ressentais bien ses émotions. J’ai apprécié son caractère, mais ce qui m’a le plus plu, cela a été sa relation avec Sascha : celle-ci n’a pas été trop longue à se mettre en place, ni trop rapide ; le dosage était parfait, et – ouf ! – ils ne se sont pas sautés dessus au bout de 10 pages. Les passages où ils étaient seuls tous les deux étaient tous géniaux, surtout deux que je ne risque pas d’oublier tant ils étaient parfaits, bien écrits et bien approfondis - à écouter avec la musique que j'ai citée plus haut ♥. Vraiment, il n’y a rien à redire de ce côté-là ; c’est le gros point fort du livre. Voici une petite partie d’un de ces deux passages, où Lucas et Sascha sont seuls (ce passage est situé avant la moitié du livre, au moment où il n’y avait pas réel « sentiment » entre eux) – Sascha parle la première.

« - Je voudrais tellement que tu m'aimes.
- Pourquoi ?
- Parce qu'alors tu pourrais peut-être me protéger moi aussi. »

    Il n’y a pas grand-chose à dire sur le style de l’auteure non plus. Ce n’est certes pas le plus beau que j’aie jamais lu, mais il n’est pas mauvais, et j’ai su l’apprécier à sa juste valeur. Nalini Singh retranscrit bien les actions, les émotions… Cela pourrait être meilleur, mais ce n’est pas négatif.
    En fait, je n’ai rien décelé de négatif durant ma lecture. J’ai été rapidement happée par l’histoire, l’intrigue est prenante car on a envie de savoir qui est le tueur et comment tout cela va se terminer. Les liens de meute sont bien creusés, et pour une fois, le point de vue externe-interne (avec Sascha et Lucas) ne m’a absolument pas gênée. Il n’y a pas beaucoup d’humour mais je n’en recherchais pas plus que ça, alors… Pas non plus de scènes torrides à tout bout de champ comme dans La Meute du Phénix, des personnages attachants, des personnages secondaires intéressants aussi… Franchement, que demander de mieux ? Le coup de cœur a été frôlé à certains moments, mais malheureusement pas atteint : il manque ce petit quelque chose qui fait que. Je ne pense pas lire la suite tout de suite, plutôt dans quelques mois : je fais durer le plaisir.
    Enfin (dire que j’ai failli oublier), ce tome 1 de Psi Changeling est une véritable ode aux émotions : le dur monde des Psis nous montre à quel point la capacité de ressentir fait de nous ce que nous sommes. Il y a aussi une légère critique du non-respect de la différence : Sascha souffrait de sa « déficience » alors que celle-ci ne la rendait que plus unique. Un beau message donc, et toujours bien actuel.
     Sans oublier que la couverture est très bien réalisée – comme d’habitude chez Milady : le détail des visages est pas mal (même si je n’imagine pas Lucas ainsi ^^), mais surtout, le fond qu’on voit au premier plan représente très bien certains passages du livres. J’adore l’effet rendu quand on observe la couverture de près, cela ne peut que contribuer à mon très positif ressenti sur Psi Changeling.

    Comme vous l’aurez peut-être deviné, à défaut d’être un coup de cœur, Esclave des sens est une excellente lecture. J’ai surkiffé adoré ! L’histoire est captivante, les personnages très attachants, le couple principal génial, l’intrigue donne envie de tourner les pages, on a des passages touchants… C’était su-per ! Je ne regrette absolument pas ma lecture. Si vous êtes tentés par l’histoire, n’hésitez surtout pas. C’est un livre à lire le soir dans son lit, avec un peu de musique pour être dans l’ambiance. C’est très bonne découverte que je ne peux que conseiller.

16 commentaires:

  1. C'est vrai que cette saga n'a pas l'air mal mais, justement, elle est trop longue. Déjà pour Charley Davidson, je trouve ça long (9 tomes je pense qu'il va y avoir en tout) ! Sincèrement, il y a tellement de saga à découvrir que je privilégie celle qui s'arrete au bout de 6 ;)
    Toutefois, je suis ravie que ce tome 1 t'ai plu :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que 12 tomes, c'est beaucoup... Mais Charley est géniale !! :D
      Tu m'étonnes, je suis pareille. ^^
      ^^ C'était trooooop bien !

      Supprimer
  2. j'ai toujours un peu peur avec la romance paranormale et j'avoue que je n'en lis pas tant que ça mais j'ai entendu énormément de bien de cette série et j'ai un des tomes, il faudrait vraiment que j'essaie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu devrais en effet essayer, j'espère que tu aimeras. :)

      Supprimer
  3. J'avais lu ce premier tome et j'avoue avoir bien aimé. Je suis contente qu'il t'ai plu aussi. Comme toi, j'avais beaucoup aimé Lucas :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Contente aussi que tu aies apprécié. ^^

      Supprimer
  4. Whaouh, tu me donnes très envie de lire ce roman :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux ! :D J'espère que tu pourras te le procurer !

      Supprimer
  5. Tu as bien vendu l'histoire ^^. Je ne connaissais pas ce livre, le résumé ne me tentait pas plus que ça mais maintenant, j'ai quand même envie d'en savoir un peu plus ^^.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est mon boulot haha. ^^ Tu devrais te laisser tenter, personnellement j'ai juste a-do-ré. ;)

      Supprimer
  6. Je ne comprends pas ton engouement. ^^ Ce livre n'a été qu'une bonne lecture : certes, l'histoire est bien et les personnages attachants, mais voilà quoi. Ce n'est pas exceptionnel. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rooooh, espèce de rabat-joie ! Tu ne l'as pas lu au bon moment, c'est tout. :p

      Supprimer
  7. Merci pour ta chronique, sans elle je serai passé à côté de ce livre qui à l'air bien :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien ! J'espère que tu pourras le découvrir, il est top. :D

      Supprimer
  8. J'adore cette auteure. Je suis fan de sa série "chasseuse de vampires" (bon, d'accord, le titre n'est pas alléchant, je te l'accorde) et j'aime bien lire un psi changeling à l'occasion. C'est une valeur sûre pour moi dans le genre!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chasseuse de vampires a l'air pas mal. ^^ J'espère que tu pourras la découvrir, parce qu'elle est top !

      Supprimer

Parce qu'un commentaire fait toujours plaisir... :)