jeudi 14 avril 2016

Un peu de classiques... [4] Edmond Rostand, Albert Camus & Romain Gary

Bonjour à tous ! On se retrouve aujourd’hui pour une chronique un peu particulière : j’ai en effet décidé de me remettre aux classiques, et pour éviter les redondances, je publie aujourd’hui 3 mini-avis sur 3 classiques/contemporains connus. On commence tout de suite avec…

Titre : Cyrano de Bergerac
Auteur : Edmond Rostand
Edition : France Loisirs
Genre : Théâtre (XIXe siècle)
Nombre de pages : 319
Résumé : Cyrano de Bergerac est un turbulent mousquetaire de la compagnie des Cadets de Gascogne. Il est amoureux de sa cousine, la belle Roxane, mais n’ose pas le lui avouer car il est complexé par son nez difforme, même s’il défend cette difformité brillamment quand un vicomte trop audacieux se risque à lui faire une remarque.
Lorsque Roxane sollicite une entrevue avec lui à la rôtisserie de Ragueneau, Cyrano est plein d’espoir, mais Roxane lui révèle qu’elle aime Christian, beau jeune homme qui s’apprête à entrer chez les Cadets de Gascogne, et elle demande à Cyrano de le protéger.
Cyrano accepte et va même plus loin, puisqu’il conclut un pacte avec Christian, qui est beau mais peu spirituel : il va lui dicter les mots d’amour que Christian dira à Roxane.

    Cyrano de Bergerac est une pièce très connue, et le livre étant dans la bibliothèque familiale, j’ai décidé de me lancer, en digne L que je suis. J’en ressors charmée ! Edmond Rostand nous livre une pièce à la fois tragique et comique, animée par un héros romantique et ô combien profond, Cyrano de Bergerac. Son nez le rend laid, mais il a une chose qui le distingue des autres : son éloquence. Eloquence qu’il va prêter à Christian, amoureux de Roxane, que Cyrano aime aussi. Christian est beau mais sans esprit, mais Cyrano sait que Roxane ne l’aimera pas lui à cause de son physique. Il va donc aider Christian à séduire Roxane en lui faisant croire que c’est Christian l’auteur des lettres enflammées que Roxane reçoit, sauf que cela va loin, et Cyrano refusera jusqu’à la toute fin de tout dévoiler à sa bien-aimée.
    La pièce se lit très facilement. Certes, elle est écrite en vers, mais ce n’est pas lourd du tout : les répliques s’enchaînent avec vivacité, il y a de l’action et on ne s’ennuie pas. Je n’ai pas vu les 319 pages passer, en moins de 24h le livre était fini. On rentre très vite dans l’histoire ; tout est fluide. Cyrano de Bergerac est un personnage attachant : au début, il me paraissait être dans l’hybris (c-à-d dans l’excès, la démesure), mais en fait il se révèle très franc, fidèle, sensible, fougueux… Il m’a touchée par son envie d’aider Christian et par sa grandeur. Christian est agréable aussi, car il n’est pas dans l’excès : au début, il ne voulait pas de l’aide de Cyrano, et il a même essayé de le convaincre de tout dévoiler à Roxane. Roxane est une précieuse, mais elle a du caractère également, c’est appréciable.
     Il n’y a aucun point négatif. C’est une pièce que je conseille à tous, elle est magistrale et vaut largement du Molière ou du Racine, on ne s’ennuie pas et les pages se tournent toutes seules. C’est une excellente lecture.

♦♦♦



Titre : L’Etranger
Auteur : Albert Camus
Edition : Folioplus classiques
Genre : Contemporain
Nombre de pages : 120
Résumé : "Quand la sonnerie a encore retenti, que la porte du box s'est ouverte, c'est le silence de la salle qui est monté vers moi, le silence, et cette singulière sensation que j'ai eue lorsque j'ai constaté que le jeune journaliste avait détourné les yeux. Je n'ai pas regardé du côté de Marie. Je n'en ai pas eu le temps parce que le président m'a dit dans une forme bizarre que j'aurais la tête tranchée sur une place publique au nom du peuple français..."



    Nous avons étudié L’Etranger en cours de français dans le cadre de l’objet d’étude sur le personnage de roman. L’Etranger, c’est le genre de livre qu’on aime ou qu’on déteste. Personnellement, contrairement à la plupart, j’ai plutôt bien aimé.
    Le style est très particulier et reflète la philosophie de Camus : l’absurde. Pour lui, rien n’a de sens, même pas la vie, et il fait passer cela dans son roman à travers le style, une « écriture blanche », et le personnage-narrateur, Meursault. En fait, il n’y a aucune émotion dans L’Etranger, vraiment aucune. Les phrases sont du style « J’ai fait ci, j’ai fait ça » et cela ne va pas plus loin. Cependant, pour une fois, cela ne m’a pas gênée. Meursault, par son indifférence au monde, m’a touchée. Le style laissait passer une sorte de candeur, comme si Meursault n’était qu’un enfant ; j’ai trouvé cela touchant, et cela m’a fait penser à Charlie du Monde de Charlie par Stephen Chbosky, mon dernier coup de cœur en date. C’était comme si Meursault n’était qu’un petit grain de sable au milieu de tant d’autres, un étranger au monde, un incompris qui ne cherche pas à faire le mal. J’ai vraiment aimé ce personnage, il est très profond et je me suis parfaitement identifiée à lui.
    En revanche, j’ai eu un peu plus de mal lors de la 2ème partie, au procès. C’est un peu long et ennuyeux, car on a tous les détails de l’instruction, l’incarcération, etc. Mais on sent bien l’évolution de Meursault, que personne ne comprend et qui va finir par se révolter dans les dernières pages. Comme l’a très bien dit ma prof de français, « c’est la mort qui donne toute sa valeur à la vie », car Meursault est condamné à mort  et n’a plus qu’à profiter de toutes les sensations que la vie peut lui procurer. La fin est très émouvante, on sent bien le message de Camus sue l’Homme et la vie.
    Ce livre a été une bonne lecture très positive. Le style et le personnage de Meursault m’ont touchée, tout comme la philosophie de Camus. Dommage qu’il y ait eu des longueurs… En tout cas, c’est un livre que je conseille.

♦♦♦

Titre : La promesse de l’aube
Auteur : Romain Gary
Edition : Folio
Genre : Autobiographie
Nombre de pages : 391
Résumé : "- Tu seras un héros, tu seras général, Gabriele D'Annunzio, Ambassadeur de France- tous ces voyous ne savent pas qui tu es !
Je crois que jamais un fils n'a haï sa mère autant que moi, à ce moment là. Mais, alors que j'essayais de lui expliquer dans un murmure rageur qu'elle me compromettait irrémédiablement aux yeux de l'Armée de l'Air, et que je faisais un nouvel effort pour la pousser derrière le taxi, son visage prit une expression désemparée, ses lèvres se mirent à trembler, et j'entendis une fois de plus la formule intolérable, devenue classique dans nos rapports :
- Alors tu as honte de ta vieille mère ?"


    C’est un bon livre, en tout cas pour les deux premières parties, où Romain Gary raconte son enfance avec sa mère en Pologne, puis en France. J’ai bien aimé la façon dont c’était raconté, c’était fluide et je ne m’ennuyais pas. Ce livre nous montre à quel point l’amour que porte une mère à son enfant peut être fort, et la relation de l’auteur avec sa mère est très bien racontée, c’est touchant mais pas larmoyant. On ne peut qu’admirer cette femme qui était prête à tout pour son fils, et qui voulait tout pour lui. Certaines choses ne m’ont pas plu personnellement, mais après c’est juste mon point de vue et je n’ai pas à juger.
    Cependant, la troisième partie, qui se déroule durant la Seconde Guerre Mondiale et qui est très centrée sur l’aviation m’a beaucoup moins enthousiasmée. Il faut bien l’avouer : c’était long. Très long, voire assez ennuyant. Il y avait très peu de dialogues, on voyait beaucoup moins la mère de Romain Gary… C’est une partie très descriptive qui a vraiment plombé ma lecture, toute ma motivation s’est envolée et il m’a quand même fallu 4 jours pour finir ce livre alors que j’avais un excellent rythme de lecture auparavant. De plus, l’auteur rajoutait souvent des commentaires plus ou moins utiles, ce qui n’a fait qu’accentuer la longueur. Le sujet ne m’intéressait tout simplement pas.
    Après, c’est une autobiographie, donc je m’y attendais. C’est tout de même une bonne lecture grâce aux deux premières parties et à la révélation de la fin, mais cela n’ira pas plus loin pour ma part. Si vous êtes motivés et intéressés par le sujet, n’hésitez pas, cependant il faut tout de même être motivé à aller jusqu’au bout. Je ne regrette en tout cas pas ma lecture.

Cet article vous a intéressés ? Vous pouvez retrouver d'autres avis de ce genre sur des auteurs variés :
- Marivaux, Musset & Racine
- Musset, Molière & Racine
- Beckett, Molière & Schmitt

34 commentaires:

  1. Je n'ai lu que L'étranger de Camus et j'avais adoré, les deux autres classiques me tentent bien :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme moi ! ^^ Cyrano de Bergerac est vraiment bien, mais celui de Romain Gary l'est beaucoup moins. x) J'espère que tu pourras les découvrir !

      Supprimer
  2. Le seul que j'ai lu est L’Etranger et j'en garde un bon souvenir.

    RépondreSupprimer
  3. J'ai vraiment adoré Cyrano de Bergerac. C'est une excellente pièce, très bien écrite et les répliques s'enchaînent facilement. Et quelle histoire ! Elle m'a vraiment beaucoup plu.
    Et je n'ai pas réussi à accrocher à L'Etranger : pas assez d'émotions pour moi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui !
      C'est dommage. Le style en inspire quand même je trouve !

      Supprimer
  4. J'ai L'étranger dans ma pal, et ton avis me donne bien envie de le lire^^ Je ne suis pas très classique, mais va falloir que je m'y mette x) *surtout si je vais en L :P*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il vaut le coup, il faut juste apprécier le style. Tu as encore le temps, tu sais ! Nous ce n'est que maintenant qu'on s'y met. ^^' Il ne faut pas que tu te forces surtout, sinon tu risques d'être dégoûtée des classiques. ;)

      Supprimer
  5. Je garde un très bon souvenir du Camus !

    Par contre je ne connais pas Gary mais j'en entends beaucoup parler...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'Etranger est vraiment bien. :)
      La promesse de l'aube est très connu, nous en avions même étudié un extrait en 3ème...

      Supprimer
  6. Le seul que j'ai lu est Cyrano, que j'ai beaucoup aimé. La tirade du nez était hilarante, comme beaucoup d'autres passages. Intemporel, je trouve!
    Les deux autres ne me tentent pas trop, peut-être L'Étranger si j'ai l'occasion; mais La Promesse de l'Aube ne m'intéresse pas du tout.
    J'adore ces petits articles Un peu de classiques/de théâtre! C'est une bonne manière de parler d'une lecture plus profondément que lors d'un bilan mais moins qu'une chronique. Bravo pour cette idée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment une super pièce de théâtre. :) C'est bien vrai, je suis d'accord avec toi !
      Je te comprends. :) L'Etranger est à lire, mais c'est encore mieux de l'étudier en cours.
      Je suis d'accord avec toi, encore une fois ! Merci. ;)

      Supprimer
  7. J'aime bien l'analyse que tu fais de l'étranger, j'avais beaucoup aimé :) mais j'avais eu du mal à comprendre la fin (du coup merci :p), faudra que je la relise un jour ! La peste de cet auteur m'avait aussi beaucoup plu :D
    Quant à Cyrano de Bergerac, j'aimerais vraiment bien lire cette pièce !
    (et bravo, tu as bien gagné ton droit à être en L XD)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me suis beaucoup inspirée des lectures analytiques que nous avons faites dessus. ^^ Haha, de rien ! Il faut dire merci à ma prof de français, on a fait la fin en LA, ça aide beaucoup à la compréhension. Il faudra que je lise La peste un jour !
      C'est une pièce géniale, j'espère que tu pourras la découvrir !
      Haha, merciii ! :D

      Supprimer
  8. J'ai lu Cyrano de Bergerac par curiosité et j'avais bien aimé aussi (alors que le théâtre n'est franchement pas ma tasse de thé). Je n'ai pas lu le roman L'étranger mais j'ai lu la BD adaptée. J'avais été assez mitigée, je n'en garde pas un grand souvenir en fait. Et j'aimerais bien lire un roman de Romain Gary.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tellement fluide que ça ne sonne pas aussi "creux" qu'une pièce de théâtre normale, je suis contente que toi aussi tu aies aimé. ^^
      Je ne savais pas qu'il y avait une BD pour L'Etranger. Après cela ne m'étonne pas que tu aies été mitigée, déjà que le roman est particulier... Et l'histoire en elle-même n'est pas des plus passionnantes, le plus important est le message et il passe surtout à travers le style d'écriture, donc...
      Je ne te conseille pas vraiment La Promesse de l'aube, je ne pense pas que ce soit le plus intéressant de cet auteur. :/

      Supprimer
  9. Eden ( l'âme des mots)14 avril 2016 à 19:44

    Très bon billet !
    Finalement, maintenant, Cyrano me fait envie, alors que ce n'était pas gagné !
    L'Etranger est un très bon roman, déroutant de par son personnages principal, mais c'est une expérience littéraire intéressante !
    Quant à Romain Gary, j'ai lu LA vie devant soi que je te conseille, et depuis j'ai très envie d'explorer son univers un peu plus en profondeur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! :)
      Je ne peux que te conseiller Cyrano, cette pièce est vraiment géniale !
      Oui, je suis d'accord avec toi.
      Je vais me renseigner dessus alors. ^^ Je te comprends !

      Supprimer
  10. Cyrano <3 J'ai adoré cette pièce et j'ai aimé aussi toutes les adaptations que j'ai vues :) Les deux autres livres sont un peu moins mon genre. J'ai déjà lu deux Romain Gary et je ne peux pas dire que j'aie été charmée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai lu que le livre mais ça doit être génial en adaptation. ^^ Je te comprends... La Promesse de l'aube n'était parfois pas des plus intéressants.

      Supprimer
  11. J'avoue que je n'ai pas eu l'occasion de lire un seul de ces classiques mais c'est toujours sympa de se plonger dedans

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :) Oui, ça change un peu des contemporains et on peut faire de belles découvertes.

      Supprimer
  12. "L'étranger" de Camus je ne l'ait jamais lu mais j'avais un extrait de texte à étudier pour le bac de français (sur lequel j'étais tombé au bac blanc :p)
    Du coup je me suis dit que j'aillais attendre avant de le lire histoire que ça me dégoûte pas de ce livre :p
    Et sinon Romain Gary je l'avais lu au collège donc je ne me rappelle plus trop, il me semble que j'avais pas trop apprécier mais bon je pense que ma façon de voir les choses a changé depuis :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel hasard ! ^^ Haha, je te comprends, j'aurais fait pareil. ;)
      Vous l'avez eu en oeuvre intégrale au collège ? Eh ben ! Je comprends que tu n'aies pas apprécié, ce n'est pas le meilleur livre au monde. C'est dingue : vous avez fait L'Etranger en extrait et nous en oeuvre intégrale, mais La Promesse de l'aube vous l'avez fait en oeuvre intégrale et nous seulement en extrait en 3ème. ^^

      Supprimer
  13. Je n'aime pas les classiques mais je continue à lire vos billets, sur le sujet ! Peut-être qu'enfin, je me lancerais. Mais pas aujourd'hui ^^

    RépondreSupprimer
  14. J'avais bien aimé L'étranger pour ma part.
    Sinon, pas grand-chose à voir, mais je suis assez étonnée de la quantité de classiques que vous avalez pour le plaisir... Quand j'étais au lycée, les lectures obligatoires me gonflaient tellement à force, que je n'ai plus pu lire de classiques pendant quelques temps ensuite (ça doit aussi dépendre des profs, j'imagine)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente que toi aussi tu aies apprécié. :)
      Il suffit d'être motivée ! Je te comprends, c'était pareil pour moi avant cette année. Notre prof est vraiment bien, elle a su me donner envie de m'ouvrir au théâtre et aux classiques.

      Supprimer
  15. Cyrano <3 Ma pièce de théâtre préférée !! Sublimes répliques ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te comprends, je pense que c'est une de mes pièces favorites aussi !

      Supprimer
  16. Etant actuellement plongée dans ma période classiques, cela me donne des idées, alors merci XD. Je trouve ça vraiment dommage de voir que beaucoup de profs au lycée dégoûtent les élèves de la lecture (ma prof en seconde a réussit à me dégoûter des livres pendant un an, il faut le faire). Les programmes et les choix de livres sont souvent inadaptés. Alors c'est génial si vous, vous avez des profs compétents qui savent donner envie de lire ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, de rien. :D Oui, c'est clair... Les profs qui savent donner envie sont rares. Ce serait génial d'étudier Cyrano par exemple ! C'est vrai que nous avons de la chance. Dommage que notre prof parte en retraite l'année prochaine. :(

      Supprimer
  17. C’est vrai que L'étranger est assez particulier, le style est vraiment propre à l'auteur. J'ai beaucoup aimé ce livre, même si c'est vrai que la deuxième partie est un peu plus lente. Je compte lire La peste, à voir si je vais également l'apprécier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet... Il faudrait que lise La Peste aussi.

      Supprimer

Parce qu'un commentaire fait toujours plaisir... :)