mardi 3 mai 2016

La confusion des sentiments - Stefan Zweig

Titre : La confusion des sentiments
Auteur : Stefan Zweig
Edition : Stock, collection La Cosmopolite
Nombre de pages : 186
Résumé : À l'occasion de son soixantième anniversaire, R. de D., professeur de philologie, reçoit de la part de ses élèves et collègues un livre d'hommage, relation a priori exhaustive de l'intégralité de ses œuvres, articles et discours. Il y manque pourtant la clé de voûte de son parcours intellectuel, l'événement de sa jeunesse qu'il garde secrètement enfoui au plus profond de lui-même : la rencontre décisive d'un homme, un professeur, qui a naguère suscité en lui enthousiasme et admiration. Il entreprend alors de rédiger des "notes intimes", dans lesquelles il retrace sa vie de jeune étudiant, de ses années de libertinage à son attachement exalté pour son maître, avec lequel il noue une relation faite de souffrances et de confusion. À l'époque, il ne s'aperçut pas du glissement insensible que prirent leurs rencontres, jusqu'au jour où le vieux pédagogue lui livra un brûlant secret…


Magistral.

    Je vais aujourd’hui tenter une « chronique » un peu différente des autres. Vous me direz en commentaire si cela vous a plu… Vous le savez peut-être, j’avais lu et adoré Lettre d’une inconnue du même auteur, et j’ai décidé de lire d’autres de ses livres en commençant par celui-là. Il m’a fait une très forte impression, et je me vois mal vous en parler avec des phrases bien construites. Je vais donc vous en parler avec des mots, des expressions, que je vais essayer de lier. On commence tout de suite…

Roland.                                Etudiant.                     Libertin.                Berlin.    
                           Entretien décisif.             Père.                            Honte de le décevoir.                             
                                       Reprise de l’étude.                                
  Rencontre.                                  Professeur.                    Forte impression.                    
   Lui donne intérêt à la littérature et l’étude.
Références à Shakespeare.               Relation privilégiée.               Lien maître/élève.  
  Passion.                       Passion.                 Passion.
               Désillusion.                              Crainte.                     Haine.
         Passion.                               Passion.                           Passion.
Approfondissement du lien.                                                 Se coupe du monde.
Secret.                                       Révélation.
Style.                          Sublime.                      Superbe.                      Magistral.                       
   Transportée dans histoire.                          Impossible de lâcher le livre.                 
      Confusion des sentiments.
Passionnant.                Effrayant.                Subjuguant.
 Intensité des émotions.                 Impressionnant.                   Perturbant.
Incroyable.                                           Vrai.

    Voilà donc tous les termes que j’emploierais si je devais vous dire ce que j’ai pensé de ce livre. J’ai essayé de séparer cette « chronique » en plusieurs parties pour que vous ne soyez pas trop perdus. La confusion des sentiments est une excellente lecture pour ma part. J’ai juste adoré, et c’est presque un coup de cœur. Ce livre m’a marquée au niveau de l’intensité des émotions que l’on ressent, et je ne peux que vous le conseiller.

24 commentaires:

  1. Très originale ta chronique. Beaucoup de mots reflètent ce que j'avais ressenti pendant ma lecture. C'est le premier livre que j'ai lu de cet auteur et j'en suis tombée amoureuse. J'ai été passionnée par cette relation entre l'étudiant et son professeur, leur lien ambigu, celui également entre Roland et a femme du professeur. L'auteur est très douée pour faire ressortir à merveille les émotions les plus vives et les plus contradictoires.
    Depuis je ne me lasse pas de lire ses nouvelles, telle que Vingt-quatre heures de la vie d'une femme et Le joueur d'échecs que je te recommande.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Contente qu'elle te plaise. :) Pour moi, c'est tout pareil... Mais c'est tellement difficile à expliquer que j'ai préféré les mots-clés. En tout cas, Zweig est en phase de devenir un de mes auteurs préférés.
      J'ai justement acheté Le joueur d'échecs ! J'ai hâte de le lire. Pour Vingt-quatre heures de la vie d'une femme, j'irai voir si je peux l'emprunter quelque part. Merci !

      Supprimer
  2. Eh bien, c'est une chronique originale et très sympa à lire :)

    RépondreSupprimer
  3. Très originale cette chronique! Et ça me donne vraiment envie de découvrir ce livre!

    RépondreSupprimer
  4. Chronique très originale, j'adore :)
    Un auteur que j'aime beaucoup ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente qu'elle te plaise. Pareil pour moi !

      Supprimer
  5. Waw ! Excellent, c'est vraiment bien et ça résume bien tes sentiments ! C'est incisif, direct et étonnamment très clair !
    Eh bien, s'il y a des références à Shakespeare, je me laisserais bien tenter, mais je pense lire Amok avant, qui a l'air génial ! Encore une fois, le thème des sentiments est abordé, doublé de celui de la folie, de l’obsession : la folie de l'amour. J'ai hâte de terminer mes lectures déjà programmées pour m'y plonger !
    Encore une fois, chronique très ingénieuse, originale qui marque les esprits !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !
      Je n'ai pas lu Amok, mais j'irai voir si je peux l'emprunter ! Je compte bien lire tous les livres de Zweig que je peux trouver. Je te conseille vraiment celui-là, en tout cas !

      Supprimer
  6. Je trouve la structure de ta chronique extrêmement cool! C'est dingue, en quelques mots j'ai cerné l'histoire et tes émotions :) Ca me donne encore plus envie de découvrir l'auteur, je commencerai probablement par cet ouvrage d'ailleurs :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente qu'elle te plaise. C'est le but recherché, ça me fait plaisir de l'avoir atteint.
      Je te conseille fortement cet auteur, personnellement je l'aime beaucoup. Je peux te conseiller Lettre d'une inconnue, aussi. :)

      Supprimer
  7. je ne sais pas pourquoi mais je ne suis pas très attirée par les livres de l'auteur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah c'est dommage... Mais si un jour tu as l'occasion, je peux quand même te conseiller de tenter, surtout qu'ils sont très courts.

      Supprimer
  8. Il faudra que je le lise... Quand j'aurai lu les 3-4 bouquins que je compte lire avant. x) En tout cas tu donnes envie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lis-le ! Il vaut vraiment le coup. Merci !

      Supprimer
  9. C'est une excellente idée de chroniquer de cette manière, tu as bien choisis les mots et expressions pour que l'on comprenne ce que tu as ressenti ! Je suis très curieuse de découvrir ce livre maintenant :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Je te le conseille vraiment - j'espère que tu pourras le lire. :)

      Supprimer
  10. J'aime bien ce genre de chronique, ça donne envie ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le but recherché ! J'espère que tu pourras découvrir cette perle.

      Supprimer
  11. Ta chronique est très originale et j'adore ! En plus, je n'étais pas tentée par ce roman au début, et t'as réussi à me faire changer d'avis ^-^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente qu'elle te plaise ! Franchement je ne peux que te conseiller ce livre. ♥

      Supprimer
  12. C'est sympa comme style de chronique ! :)
    Dans ma PAL, j'ai Marie Stuart de cet auteur et je pense que je le lirai en premier. Mais je suis contente que tu aies aimé ta lecture :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente qu'elle te plaise !
      Merci !

      Supprimer

Parce qu'un commentaire fait toujours plaisir... :)