lundi 27 juin 2016

Le Livre de Saskia, tome 1 : Le Réveil - Marie Pavlenko

Série : Le Livre de Saskia, tome 1
Titre : Le Réveil
Auteure : Marie Pavlenko
Edition : Scrineo jeunesse
Genre : Fantastique / Jeunesse
Nombre de pages : 376
Résumé : Saskia fête ses 18 ans et s'apprête à entrer en terminale, comme toutes les filles de son âge. Toutes, vraiment ? Si c'était le cas, pourquoi son quotidien vire-t-il au cauchemar, enchaînant phénomènes incongrus et rencontres étranges ? Quel secret recèle la pierre qu'elle porte au poignet depuis qu'elle a été trouvée aux portes d'un orphelinat, bébé ? Que lui veut Tod, mystérieux garçon qui la suit comme son ombre et ne se sépare jamais de son coutelas ? Et Mara, jeune fille froide et distante, qui parle une langue inconnue ? Peu à peu, Saskia plonge au coeur d'un monde aussi fascinant que terrifiant, peuplé de créatures ailées, de magie, de combats mortels et de prophéties troublantes. La voici embarquée dans une guerre séculaire dont elle était loin de soupçonner l'existence...

Ai-je bien fait de relire ce livre, 3 ans après ma première lecture ?

    Le Livre de Saskia est une saga dont j’étais devenue totalement fan à 13 ans, la première fois que je l’avais lue. J’ai dû relire le tome 1 au moins 3-4 fois… Mais je ne l’avais jamais chroniqué, donc c’était le moment où jamais de retenter cette histoire qui m’avait tant plu. Ce qui est cool, c’est qu’en un jour le livre était fini. Ce qui est moins cool, c’est la claque que je me suis prise durant ma lecture…
    L’histoire se passe en France (notons ce point-là !), dans un petit village, Arion. Nous suivons Saskia, 18 ans, future terminale L qui a une petite vie normale et s’apprête à faire sa rentrée dans un nouveau lycée (on sent les clichés arriver à plein nez, non ?). Un jour, en allant à Paris, elle remarque qu’elle est suivie par un étrange jeune homme en sweat vert et au comportement étrange, Tod. Et qu’il est également surveillant dans son nouveau lycée. Elle rencontre aussi Mara, qui la suit et la protège également, et qui ne semble pas supporter Tod. De fil en aiguille et de découvertes en découvertes, le monde de Saskia va se retrouver bouleversé…
    Un des principaux problèmes avec Le Livre de Saskia, ce sont les stéréotypes gros comme des camions qui apparaissent dès le début. Des stéréotypes typiques des livres pour ados que je n’avais pas remarqués durant mes précédentes lectures… Niveau originalité, de ce côté-là on repassera, car c’est vraiment le schéma type de la fille banale qui débarque dans un nouveau lycée, se fait des amis, mais rencontre des personnes bizarres, tombe amoureuse de quelqu’un qui lui échappe, découvre qu’elle n’est pas normale… C’est tellement dommage !
     De plus, Saskia, la narratrice et personnage principale, n’est pas toujours attachante. Bien sûr, je l’ai comprise, mais qu’est-ce qu’elle était… puérile parfois ! Elle est censée avec 18 ans, soit un peu moins de 2 ans de plus que moi, mais franchement, parfois, elle faisait moins. Hybris, quoi (désolée). Et quand on ajoute cela aux clichés...
     Puisqu’on en est au rayon des points négatifs, continuons sur le style de Marie Pavlenko. A nouveau, je me suis pris une belle claque. Il est si banal, si fade ! Il n’y a rien qui le différencie des autres ; j’ai d’ailleurs trouvé l’écriture parfois brouillonne. Outre des remarques totalement inutiles (du style : « Mmmmmh, j’avais faim » (je cite)), les dialogues étaient souvent maladroits et sans intérêts. On n’était pas dans le « Coucou, ça va ? – Oui, et toi ? » (encore heureux d’ailleurs), mais il y en a quand même beaucoup dont on aurait pu se passer, et c’est dommage, encore une fois.
      En outre, dans l’histoire, tout est trop « facile ». Les évènements s’enchaînent assez vite, et les réactions/sentiments de Saskia manquaient parfois de logique, ce qui n’a pu que renforcer mon agacement vis-à-vis d’elle. Exemple : elle remarque tout de suite qu’elle est suivie au début du livre et se met presque direct à imaginer des scénarios catastrophes. Ce n’est pas parce qu’on rencontre quelqu’un qu’on ne connaît pas dans un coin paumé où tout le monde se connaît que ce quelqu’un est forcément un psychopathe ou je ne sais quoi… L’idée de base était bien trouvée, mais elle manquait d’approfondissements. Sans oublier les sentiments de Saskia vis-à-vis de Tod… C’était tellement gros. Si au moins les passages entre eux étaient vraiment mignons… mais non. Il manquait ce quelque chose qui me fait craquer dans les couples, et de plus l’histoire d’amour était vraiment là pour qu’il y ait une histoire d’amour, quoi.
    Enfin, toujours dans le négatif, il y a les personnages, qui manquent clairement d’approfondissements. Que ce soit Saskia, Tod, ou Mara, ils restent tous les 3 cantonnés à quelques traits de caractère, hormis à la fin pour Mara. Il n’y a rien de vraiment intéressant chez eux. Bien sûr, j’ai bien aimé Tod, mais sans plus. Et ne parlons pas des personnages secondaires, Domitille et Antoine, les amis de Saskia, qui font plus que tapisserie. L’une est fofolle, l’autre bizarre et sympa, et ça s’arrête là. Surtout qu’ils étaient agaçants. Et j’ai oublié Julie, une autre amie de Saskia tête à claques et pot de fleur par-dessus le marché. Je me répète, mais tout manque d’approfondissement. Dommage dommage.
    Cependant, il y a quand même quelques points positifs dans cette histoire – sinon je n’aurais pas autant aimé il y a 3 ans. D’abord, notons que l’histoire se passe en France. Oui oui, au milieu de tous ces romans qui se passent en Amérique, nous avons une auteure française qui écrit une histoire se passant en France ! Je sais, c’est beau. Bref, j’ai apprécié ce détail, car cela change de d’habitude (bon, l’histoire ne se passe pas dans ma région, mais ne rêvons pas (si je ne me trompe pas, le village de Saskia se situe plutôt dans le centre-est du pays)). Et puis, j’ai bien aimé l’ambiance de certains passages, en grande partie grâce à la couverture bien représentative de l’univers de Marie Pavlenko. J’imaginais bien le village un peu paumé, la forêt, et certaines scènes d’action étaient bien décrites, ce qui fait que même après ne pas avoir relu le livre pendant plusieurs mois, je m’en souvenais encore.
    Mais l’originalité se révèle surtout dans la véritable nature de Saskia (promis, pas de spoiler). Pour une fois, bye bye les vampires, anges, tout ce que vous voulez ! Marie Pavelenko a créé une espèce fantastique originale et à peu près crédible qui sort des chemins battus.
     A vrai dire, ce sont les seules choses positives que je peux trouver à ce livre. Je le conseille d’ailleurs à un public de 12 à 15 ans, mais pas plus, car on n’a rien de nouveau sous le soleil, au fond. Mon impression très positive d’il y a 3 ans s’est retrouvée bien ternie, malheureusement, mais il fallait s’en douter, surtout au vu des sagas qui ont conquis mon cœur récemment et qui sont autrement plus développées. Je suis déçue. Cela reste plaisant à lire, on passe un bon moment, mais voilà, on n’a rien de transcendant. Je vous dirais bien mon avis sur les 2 tomes suivants, si je m’en souvenais un tant soit peu… En tout cas, je ne pense pas les relire avant longtemps.

    Pour conclure, cette relecture du tome 1 du Livre de Saskia est une bonne lecture très mitigée en raison d’un important manque d’approfondissements, dans le style, dans les personnages, dans tout. Il y a des choses originales, mais rien de révolutionnaire, c’est pourquoi je conseillerais ce livre à un public adolescent pas encore blasé par ce genre d’histoire stéréotypée. Sinon, vous pouvez passer votre tour…

26 commentaires:

  1. J'avais moi aussi adoré ce livre étant plus jeune, mais je pense que je connaîtrais la même désillusion que toi si je le relisais ! C'est un livre qui est plus adapté à de jeunes ados qui n'aiment pas forcément lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne te conseille pas du tout de le relire. Perso ça a un peu cassé la belle image que j'en gardais...
      You're right.

      Supprimer
  2. Eh bien... Je n'avais pas tellement accroché à ce premier tome, et ta chronique ne me motive pas plus à me remettre dans cette saga ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te comprends ! J'avais moins aimé le tome 2 que le 1, si je me souviens bien...

      Supprimer
  3. Vu que je suis loin de mon adolescence, ce livre n'est pas pour moi lol

    RépondreSupprimer
  4. Le résumé a l'air plutôt sympa, bien qu'il faut que j'admette que ce n'est pas non plus 100% original. Par contre cette couverture... mon dieu qu'elle est moche !!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair que l'originalité n'est pas toujours au rendez-vous... Question de point de vue je trouve. ^^ Elle représente bien l'histoire, et en couvertures moches, j'ai vu pire. x)

      Supprimer
  5. Je n'ai jamais lu cette série, mais je crois que ce ne sera jamais le cas. Parce que j'ai passé l'âge limite que tu préconises depuis un bail, entre autres, et aussi parce qu'on est assez gavés de YA et de fantasy / fantastique en ce moment pour préférer lire des choses un peu originales ou au moins bien écrites.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te comprends. Comme je l'ai dit plus haut, l'originalité n'est pas toujours là, et cette série ne se démarque pas des autres. Idem pour le style de l'auteure.

      Supprimer
  6. je passe mon tour pour ce roman, merci pour ta critique! :)

    RépondreSupprimer
  7. Réponses
    1. J'espère que tu pourras la découvrir et qu'elle te plaira, dans ce cas. :)

      Supprimer
  8. Moi j'avais bien aimé ce tome 1 :) et encore plus le deuxième tome, donc j'ai hâte de lire le dernier ! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux alors. ^^ Je me souviens qu'il y avait pas mal d'action dans le 3ème, il était pas mal !

      Supprimer
  9. Aïe… c'est pour ça que je n'aime pas relire mes coups de coeur, j'ai toujours peur d'être déçue. J'ai lu le premier tome de Saskia il y a quelques années et j'ai bien aimé mais je ne lirai probablement pas la suite (j'ai oublié l'histoire).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que c'est un risque. :/ Si tu n'as pas aimé plus que ça, je ne pense pas que ça vaille le coup de lire la suite en effet.

      Supprimer
  10. En général, je ne relis pas mes sagas, à part pour Harry Potter. Je trouve que notre avis change puisqu'on change aussi. Dommage que tu aies été déçue de voir que cette saga ne te plaisait plus autant :-/ Je dois dire que j'ai de plus en plus de mal avec les clichés des romans YA/Fantastique ... Du coup, je pense ne pas lire cette saga !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends. :) Ah, il faut que relise HP ! C'est aussi ce que je craignais, mais bon, il fallait s'y attendre...
      Moi aussi ! Je ne te la recommande pas.

      Supprimer
  11. Ouh la la, bon je pense que je vais passer mon tour, les personnages non approfondis et les stéréotypes gros comme des camions, très peu pour moi. C'est dommage en tout cas que ton souvenir du livre soit un peu terni. Mais les goûts changent, on évolue et c'est bien normal :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te comprends ! Oui, mais bon, il fallait s'en douter. Tu as parfaitement raison !

      Supprimer
  12. C'est vrai que ça fait un moment que je l'ai lu, je pense 5 ans, et il ne faudrait pas que je le relise. Ça avait été une lecture super mais je pense que maintenant elle me décevrait beaucoup. Tout comme le deuxième tome que j'avais essayé de lire quelques années plus tard d'ailleurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne te le conseille pas non plus. Ce serait dommage de gâcher ton ressenti positif.

      Supprimer
  13. Je ne connaissais pas ce livre mais du coup, je ne sais pas si je vais le lire...

    RépondreSupprimer

Parce qu'un commentaire fait toujours plaisir... :)