mardi 13 septembre 2016

Désolée, je suis attendue - Agnès Martin-Lugand


Titre : Désolée, je suis attendue
Auteure : Agnès Martin-Lugand
Edition : Michel Lafon
Genre : Contemporain
Nombre de pages : 376
Résumé : Yael ne vit que pour son travail. Interprète dans une agence internationale, elle enchaîne les réunions et les dîners d'affaire sans jamais se laisser le temps de respirer. Juchée sur ses escarpins, elle est crainte de ses collègues et ne voit quasiment jamais sa famille et ses amis de longue date qui s'inquiètent de son attitude. Peu tourmentée par les reproches qu'on lui adresse, elle a une volonté farouche de réussir. Jusqu'au jour où le passé ressurgit pour fragiliser ses certitudes.



Un roman qui me laisse mitigée.

    A la base, je n’avais pas vraiment envie de lire ce livre, mais Julie l’avait emprunté à la médiathèque, alors j’ai décidé de me lancer. Mon avis est plus négatif que positif, mais je m’y attendais, n’ayant déjà pas trop accroché aux deux autres romans de l’auteure que j’ai lus (cf la fin de cet article). Je précise que j’écris cette chronique au lycée, donc elle ne sera peut-être pas terrible et la présence de fautes de frappe est fort probable…
    Désolée, je suis attendue, c’est l’histoire de Yaël, working-girl passionnée par son travail d’interprète dans une agence réputée. Au tout début du livre, elle a environ 25 et finit son stage d’étude dans l’agence évoquée précédemment. Elle n’est pas une adepte du travail et a même fait quelques bourdes ; pourtant, Bertrand, son patron, lui annonce qu’elle est embauchée dans la boîte. On la retrouve 10 ans plus tard, bras droit de Bertrand, passant sa vie à travailler au mépris de ses amis et de sa famille, uniquement concentrée sur sa réussite. Et puis elle finit par retrouver Marc, qui avait disparu 10 ans plus tôt, et ses certitudes se mettent à vaciller…
    J’ai eu énormément de mal à rentrer dans l’histoire, et ce pour plusieurs raisons, qui sont quasiment toutes des points négatifs (sauf une où c’est vraiment de ma faute).
    D’abord, le style de l’auteure ne me plaît pas vraiment. Il est particulier, un peu comme celui d’Agnès Ledig, mais voilà, je n’accroche pas. On sent bien le rythme effréné de la vie de Yaëlle ; cependant, je le trouve quelque peu dénué d’émotion, dommage.
    Ensuite, le gros point noir qui m’a failli faire abandonner ma lecture, c’est Yaël. Notamment au début. Le truc, c’est qu’elle est tellement peu attachante, tellement antipathique ! Elle m’a fait penser à Cloé de Juste une ombre de Karine Giebel… en pire. Parce qu’au moins, on avait pitié de Cloé. Pas de Yaël. Elle se comportait tellement comme une co***sse ! Passez-moi l’expression, mais c’est vraiment ça. J’avais très souvent envie de la secouer comme un prunier, de lui ouvrir les yeux, tellement c’était trop… D’ailleurs, cela m’a paru limite un peu exagéré. Et puis, même après que Yaël ait évolué, je n’ai toujours pas pu me sentir proche d’elle. Elle se rend compte de sa mauvaise attitude et tout, elle s’en étonne, et moi je me disais « sérieux quoi, comment on peut être si aveugle ? ».
    Toujours au niveau des personnages, parlons maintenant des personnages secondaires. Je reprochais déjà cela aux autres romans de l’auteure, eh bien, rien n’a changé : ce sont toujours de vrais pots de fleur. Je parle des amis de Yaël, mais aussi d’Abuelo, et même de ses collègues. C’est bien gentil tout ça, leur amitié est toute mignonne, Abuelo super original et sympa, mais c’est tellement cliché ! Et ils sont tellement inutiles ! L’auteure a créé des personnages qu’elle a voulu excentriques, leur a créé quelques traits de caractère, on les voit pas mal, mais ils ne sont vraiment pas assez approfondis, tout m’a paru superficiel et fade. L’histoire d’amour, idem. [SPOILERS] Le plus risible pour moi a été le moment où Yaël a découvert qu’elle avait toujours été amoureuse de Marc, elle a une révélation, comme ça, sans prévenir ? C’est pas un peu tard pour s’en rendre compte ? Sans oublier le côté cucul. [SPOILERS] Je précise que c’est mon point de vue personnel.
    Enfin (oui, pour une fois je n’écris pas 3 pages), je ne me suis tout simplement pas sentie concernée par le thème de l’histoire, qui est en gros la présence du travail dans la vie, les choix de vie, etc. L’histoire ne m’a pas passionnée ; peut-être que je suis trop jeune pour être vraiment intéressée par un thème comme celui-là, à un peu moins de 17 ans, je n’ai aucune expérience dans ce domaine-là, je ne sais pas vraiment ce que cela fait d’être à fond dans son boulot. Je comprends donc que ce roman ait plu à d’autres lecteurs.
     Et j’ai failli oublier la présence du pathos, un peu lourdingue parfois. La transformation de Yaël m’a également laissée de marbre, ça faisait un revirement tellement énorme

    Désolée, je suis attendue est donc une lecture moyenne seulement. Entre une personnage principale insipide, des personnages secondaires trop gentils et qui font trop tapisserie, une histoire qui ne m’a pas passionnée, on  ne peut pas dire que j’ai été charmée. Il n’empêche, je m’y attendais, alors c’est tant pis pour moi…

→ Deux autres romans de la même auteure : • Les gens heureux lisent et boivent du café
                                                                        La vie est facile, ne t’inquiète pas

24 commentaires:

  1. Oh dommage! Je ne l'ai pas encore lu, mais il est dans ma PAL.

    RépondreSupprimer
  2. Il est dans ma PAL numérique, on verra bien :)

    RépondreSupprimer
  3. Il est ma Wishlist car j'ai reçu beaucoup d'avis positif, après le tiens me refroidis un peu! Mais bon je vais quand même me laisser tenter :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends, j'espère que tu aimeras plus que moi. :)

      Supprimer
  4. J'aimerai bien découvrir cette auteur ! Dommage que tu n'ai pas apprécier plus que ça :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu en auras l'occasion alors. :) Oui...

      Supprimer
  5. De cette auteure, j'ai lu "Les gens heureux lisent et boivent du café", que j'avais dévoré, mais à force de voir des avis négatifs sur ses autres oeuvres, j'hésite à réitérer l'expérience :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te comprends. Personnellement, je ne pense pas persévérer à lire ses autres romans, mais si tu as envie, tu peux tout de même tenter. Mon avis est très subjectif, et beaucoup de personnes ont aimé.

      Supprimer
  6. Désolée que ça n'ait pas vraiment marché

    RépondreSupprimer
  7. Je comptais le lire mais du coup je vais voir ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te conseille plutôt les autres romans de l'auteure si tu n'en as pas encore lu. :)

      Supprimer
  8. J'ai du mal avec le battage autour de l'auteure... Du coup, ce n'était pas spécialement une lecture qui me tentait, et je vais sûrement en rester là, même si c'est un peu dommage de me bloquer sur un a priori...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te comprends... Je ne te conseille de tenter que si tu es vraiment tentée, sinon cela ne vaut pas le coup, mieux vaut lire quelque chose que tu penses vraiment aimer.

      Supprimer
  9. Je n'ai jamais été attirée par ce livre et cette chronique me confirme mon avis :/

    RépondreSupprimer
  10. Malgré que tu n'accroches pas vraiment avec l'auteure, je compte bien lire ses livres pour la découvrir ! Je pense que ses livres pourraient plus me plaire que toi donc je verrais bien :)

    RépondreSupprimer
  11. Une lecture moyenne pour moi aussi. J'ai eu du mal à m'attacher à Yaël, et les personnages secondaires sont vraiment des pots de fleurs. Mais le message reste quand même joli.

    RépondreSupprimer
  12. Déjà qu'il ne me donnait pas très envie, ta chronique me conforte dans mon choix de ne pas le lire ^^

    RépondreSupprimer

Parce qu'un commentaire fait toujours plaisir... :)